Invité sur AFRICABLE le 4 juillet, Choguel Maiga, un leader du M5-RFP, affirme que le 10 juillet, «leur peuple» engagera des actions déstabilisatrices du pays mais en se cachant derrière les vocables « désobéissance civile.»

 

Leur plan contraire aux lois de la République se dresse comme suit :
1- présenter des lettres individuelles demandant au président IBK de démissionner;
2- ne plus utiliser le mot «président» pour désigner IBK;
3- porter des habits, des foulards et des casquettes portant la mention «IBK-démission»;
4- inonder toutes les pages officielles (Facebook, site web, Twitter) de l’administration (présidence, primature, ministères, etc.) et y laisser le commentaire suivant: «Le peuple exige la démission d’IBK»;
5- rompre tous les contacts avec les autorités locales et les ministres;
6- bloquer les voies empruntées par les officiels du régime;
7- occuper des lieux névralgiques déterminés (rues, bureaux administratifs, etc.);
8- empêcher le trafic interurbain en déposant des troncs d’arbres sur toutes les routes principales;
9- engager les Maliens de la diaspora à arrêter les transactions vers le Mali jusqu’à la démission d’IBK;
10- faire des manifestations spontanées et quotidiennes pour mobiliser au maximum les services anti-émeutes;
11- paralyser les villes au moins 3 fois par semaine;
12- inciter les populations au non-paiement des impôts et taxes;
13- déclarer des journées « ville morte » à travers tout le pays;
14- inciter les forces de sécurité à désobéir aux ordres de la hiérarchie;
15- occuper les locaux de l’ORTM, de l’Assemblée Nationale, de l’aéroport de Senou, le palais de Koulouba et la résidence présidentielle de Sebenicoro…
Leurs buts:
1. empêcher IBK de gouverner, de payer les salaires des fonctionnaires et de percevoir des revenus.
2. brouiller le régime avec ses partenaires étrangers, en particulier avec les forces de Barkhane et de la MINUSMA dont les mouvements seront fortement gênés à travers le pays.
3. Pousser les forces de l’ordre à la répression pour plonger le pays dans un chaos total.
Questions : Un bon fils du Mali peut-il penser à faire cela à sa patrie pendant que Iyad et Kouffa sont à nos portes ? Sont-ils conscients des dangers qui guettent déjà notre patrie ?
Le vrai peuple silencieux doit dire NON à ces chercheurs de pain et les combattre pour protéger notre cher pays.
Répondons à l’appel de notre hymne national et de nos ancêtres pour notre patrie» si l’ennemi découvre son front, au-dedans ou au-dehors, Debout sur les remparts…»

Source : Info-Matin

MaliwebPolitique
Invité sur AFRICABLE le 4 juillet, Choguel Maiga, un leader du M5-RFP, affirme que le 10 juillet, «leur peuple» engagera des actions déstabilisatrices du pays mais en se cachant derrière les vocables « désobéissance civile.»   Leur plan contraire aux lois de la République se dresse comme suit : 1- présenter des...