Son nom est M’Baye Konté, opérateur économique de son état originaire de la région de Kayes et très influent dans ladite région. Dans cette adresse à la jeunesse africaine dans son ensemble et particulièrement celle du Mali, le jeune Konté appelle au pardon et à une prise de conscience collective. Selon lui, l’heure est à un nouveau départ pour l’Afrique ! Lisez !

Personnellement j’en ai vraiment marre de ce clivage: blanc, ou noir, africain ou européen,  je n’en peux plus. L’histoire entre l’Afrique et l’Europe est marquée par un souvenir triste.  Il ya eu un contact violent et  tout le monde le sait,  mais passé encore  le des siècles à le répéter ne changera strictement rien. Et maintenant essayons d’imaginer  des choses positives entre nous aujourd’hui.

Par là, de mon avis, il faut  donc que nous les africains  perdions notre complexe d’infériorité, notre complexe coloniale et je demande aux maliens de commencer à regarder les français  comme des partenaires de négociation d’égal à égal et en même temps je demande aux français d’abandonner leur complexe de supériorité aussi, leur complexe coloniale.

Alors M. Emanuel MACRON, président la République française,  arrêtez d’exploiter  l’Afrique. Arrêtez de nous donner  le reste  de ce que vous  nous prenez et revenir nous en faire cadeau à travers à travers des aides humanitaires.

Il faut  aussi  que les africains  arrêtent de se lamenter sur leur sort  en accusant des fois à tord un soit disant processus de  recolonisation.  Je suis désolé ! Dans la plupart de ces pays africains quand   quelqu’un détourne les milliards, est-ce vraiment la colonisation. Non ! Ce n’est pas la colonisation, ce sont des défaillances de nos dirigeants africains  d’aujourd’hui, de nos systèmes de gouvernance.  Il faut qu’on arrête de se dédouaner  à bon compte.

Enfin, il est temps qu’on  se regarde égal à égal pour un monde meilleur et pacifiste.

D.S

SourceLa Sirène

MaliwebPolitiqueKAYES
Son nom est M’Baye Konté, opérateur économique de son état originaire de la région de Kayes et très influent dans ladite région. Dans cette adresse à la jeunesse africaine dans son ensemble et particulièrement celle du Mali, le jeune Konté appelle au pardon et à une prise de conscience...