Les ennemis du Mali s’arment de revendications sans fin et dépourvues de sens pour souffler sur notre pays un vent violent de destruction massive afin d’atteindre leurs objectifs. En effet, notre pays continue à être victime d’attaques terroristes.

 

Aujourd’hui nous sommes confrontés à une situation de guerre non conventionnelle sur notre territoire avec des attaques ponctuelles survenant à tout endroit et à tout moment. Cet état de fait a créé la présence d’une forme d’insécurité permanente dans notre pays.

Devant ce même état de fait, le choix devrait pourtant être simple pour nous. Soit nous considérons vraiment que nous nous battons pour l’âme de notre pays et nous nous donnons les moyens de la sauver en confiant aux forces armées et de sécurité la mission qui doit être la leur, soit nous acceptons l’instabilité imposée par ce terrorisme endémique et déstabilisatrice pour notre nation. Or, nous conviendrons tous que lorsque l’État de droit est menacé, son seul recours devient les forces armées et de sécurité.

Nous ne devons plus attendre d’être attaqué par l’ennemi, nous devons plutôt porter le combat chez lui. Il est tout d’abord impératif de changer notre état d’esprit sur les questions de sécurité, et de s’adapter avec pragmatisme à la réalité de ces attaques terroristes. Nos forces de l’ordre doivent être mieux armées et entraînées à ces situations spécifiques. Nous devons définir une politique de sécurité nationale sur laquelle s’articuleront nos propres efforts. Il nous faut reformer nos services de renseignement pour mieux lutter contre les réseaux terroristes criminels. Pour prévenir et repousser les attaques, il faut nous appuyer sur des capacités de renseignement qui peuvent donner des directives par anticipation. Notre arsenal juridique doit être renforcé et les décisions juridiques concernant les actes de terreur doivent être respectées par les politiques.

C’est encore avec une réelle émotion et consternation que nous accueillons la tragédie terrible qui a eu lieu dans le centre de notre pays. Malgré la fréquence élevée de ces attaques, nous sommes toujours profondément choqués par ces actes intolérables qui continuent à coûter la vie à des centaines de maliens. Nous tenons à exprimer tout notre soutien et toute notre solidarité aux familles des victimes. Nous tenons également à leur adresser nos plus sincères condoléances, et leur dire notre indignation devant le caractère barbare de ce drame qui touche notre pays.

Nous espérons que les autorités prendront des mesures exceptionnelles à la hauteur des menaces auxquelles fait face notre Nation.

Que Dieu assiste notre Nation.

Cheick Boucadry Traoré

 Mali Tribune

MaliwebPolitique
Les ennemis du Mali s’arment de revendications sans fin et dépourvues de sens pour souffler sur notre pays un vent violent de destruction massive afin d’atteindre leurs objectifs. En effet, notre pays continue à être victime d’attaques terroristes.   Aujourd’hui nous sommes confrontés à une situation de guerre non conventionnelle sur...