Le président de la CODEM, Housseini Amion Guindo a fait ce constat dramatique lors de sa tournée dans les localités de Ségou, Koutiala et Bougouni, en prélude à la campagne des élections générales à venir, le weekend dernier. Il estime que la rupture de la chaine agricole provoquée par la mauvaise gestion de la dernière campagne frappe désormais de plein fouet plusieurs localités du pays. D’où l’alerte lancée à l’endroit des autorités de la Transition d’agir vite.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
  Le président de la CODEM, Housseini Amion Guindo a fait ce constat dramatique lors de sa tournée dans les localités de Ségou, Koutiala et Bougouni, en prélude à la campagne des élections générales à venir, le weekend dernier. Il estime que la rupture de la chaine agricole provoquée par...