Les responsables de l’Union pour la République et la démocratie (Urd) entendent multiplier les initiatives en vue de la libération du chef de file de l’opposition, Soumaila Cissé, enlevé depuis le 25 mars dernier par des hommes armés non identifiés entre Saraféré et Koumaïra dans le Cercle de Niafunké.

 

C’est dans cette optique qu’ils ont tenu hier un point de presse au siège du parti, sis à Badalabougou. Animée par le président du mouvement des jeunes de l’URD, Abdrahamane Diarra, la rencontre a enregistré la présence de plusieurs responsables de la formation politique. C’était également en présence des leaders d’autres associations, mouvements et collectifs pour la libération du député élu à Niafunké.Dans son intervention liminaire, Abdrahamane Diarra a indiqué que l’objectif principal de la rencontre était de faire le point sur la situation de la captivité injuste du chef de file de l’opposition.

Après avoir rappelé les circonstances du rapt de leur champion, le président du mouvement des jeunes du parti de la Poignée de mains a souligné que cela fait 97 jours que ce dernier est aux mains de ses ravisseurs. Il a regretté jusqu’à l’heure du point de presse, qu’aucune revendication n’ait été faite de la part de ceux qui le retiennent. En outre, le jeune leader politique a salué toutes les bonnes initiatives entreprises par l’ensemble du peuple malien, singulièrement les efforts consentis par les autorités du Mali à travers la mise en place d’une cellule de crise pilotée par l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga en vue de la libération de Soumaila Cissé. Toutefois, la famille, les amis, les militants et sympathisants de l’homme politique sont inquiets et réclament sa libération sans délai. Et Abdrahamane Diarra d’annoncer que l’URD entend agir et avec tout le peuple malien pour la mise en liberté du président Cissé.

«Nous comptons élargir cette semaine le sit-in organisé au monument de la Colombe aux autres carrefours stratégiques du District de Bamako et de Kati pour donner plus de visibilité à nos actions », a révélé Abdrahamane Diarra. à cela s’ajoute l’organisation de caravanes pacifiques motorisées à Bamako et à Kati cette semaine pour parler de la libération de leur président.

Pour clore ces activités intenses, « nous invitons tout le peuple malien à un grand rassemblement pacifique jeudi 2 juillet à l’esplanade de la Bourse du travail à partir de 14h pour un objectif unique : la libération immédiate et sans conditions de l’honorable Soumaila Cissé », a-t-il exhorté.

Les questions des journalistes ont porté essentiellement sur les récentes rumeurs se rapportant à une éventuelle évacuation du chef de file de l’opposition sur un pays étranger, à son état de santé et à l’identité de ses ravisseurs.
En réponses, le conférencier a apporté un démenti formel à l’information sur la libération du chef de file de l’opposition, avant de confier ne rien savoir sur l’identité des ravisseurs.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitique
Les responsables de l’Union pour la République et la démocratie (Urd) entendent multiplier les initiatives en vue de la libération du chef de file de l’opposition, Soumaila Cissé, enlevé depuis le 25 mars dernier par des hommes armés non identifiés entre Saraféré et Koumaïra dans le Cercle de Niafunké.   C’est...