Dans un souci de veiller sur l’action gouvernementale, les Elus de la Nation changent désormais de fusil d’épaule. Ils mettent le cap sur les visites de terrain pour voir de visu les réalisations de l’exécutif. Les élus membres de la Commission Eau, Energie, Mines l’ont dit lors de la rencontre plaidoyer qu’ils ont la CN-CIEPA/WASH, le 05 septembre dernier.

«Mieux vaut voir une seule fois qu’entendre mille fois », a-t-on coutume de dire chez nous. Les députés ont fait sien cet adage en décidant d’investir le terrain pour mieux apprécier l’action gouvernementale.

Leur décision fait suite sied au plaidoyer mené par la Coalition Nationale pour la Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH). Cette organisation de la société civile leader en plaidoyer en matière d’accès des populations à l’accès l’eau potable et à l’assainissement. Leur plaidoyer est d’autant nécessaire que la corruption dans le secteur eau et assainissement va grandissante. Autrement dit les réalisations ne reflètent pas les fonds y investis.

La CN-CIEPA dans le souci de mieux lutter contre la corruption, sollicite l’accompagnement des élus de la Nation.

Le président de la CN-CIEPA a décliné en quelques axes leur lutte qu’est de mener des actions de lobbying et de plaidoyer pour l’accès de tous à l’eau potable et l’assainissement, d’influencer les politiques et décideurs afin d’accélérer cet accès.

Les députés étant les représentants du peuple, sont investis de certaines missions qui sont entre autres : interpeller les gouvernants sur le vécu des populations, voter des lois et projet de lois au nom de leurs mandants. « Notre venue vers les élus de la Nation s’inscrit dans ce cadre », a laissé entendre Dounantié Dao.

Par la voie de l’Honorable Bréhima Béridogo, Président du Réseau des Parlementaires pour l’Eau potable, l’hygiène et l’Assainissement, les membres de la commission Eau, Energie Mines, Industrie, Tourisme, s’engagent à descendre sur le terrain afin de voir de visu les réalisations gouvernementales. Il s’agit à travers ces visites de terrain voir si les fonds investis correspondent aux réalisations sur le terrain. La question est préoccupante dans la mesure où la plupart des ouvrages sont réalisés sur papier dont la présence physique laisse à désirer. Pour tout dire que le terrain fait taire toutes velléités liées à la non réalisation ou mauvaise réalisation d’ouvrages.

Ensuite, l’Honorables N’Doula Thiam, élu en CIV et vice-président de la Commission Eau, Energie, Mines, Industries, Tourisme, est revenu sur les actions menées par les députés afin de doter la station de pompage d’eau potable de Kabala qui manquait à ses débuts de stations de traitement des déchets. Les partenaires financiers de ladite station ont conditionné leur financement par la réalisation de deux poumons respiratoires afin que la station serve les populations du District. Ces poumons respiratoires ne sont autre chose que la réalisation de réalisation de deux stations de traitement des eaux sales. Grâce au plaidoyer des députés, ces deux stations seront réalisées. Reste maintenant la sécurisation des sites retenus et les fonds nécessaires à leur réalisation. La visite de terrain s’inscrit dans ce cadre, a ajouté l’honorable Thiam.

La CN-CIEPA est en passe de gagner le combat de ravitaillement des habitants du District de Bamako en eau potable et assainissement avec l’engagement des élus de la Nation à sortir le terrain. Un pas de plus franchi dans la lutte contre la corruption dans le secteur eau et assainissement.

Ambaba de Dissongo

Source: L’Observatoire

MaliwebPolitique
Dans un souci de veiller sur l’action gouvernementale, les Elus de la Nation changent désormais de fusil d’épaule. Ils mettent le cap sur les visites de terrain pour voir de visu les réalisations de l’exécutif. Les élus membres de la Commission Eau, Energie, Mines l’ont dit lors de la...