Les ministres des Finances et de la Fonction publique, selon l’ancien Garde des sceaux, ont bel et bien signé l’accord avec les syndicats des magistrats.  

Lors du lancement de son livre « Justice en Afrique. Ce grand corps malade. Cas du Mali », le samedi 26 janvier 2019 au Parc national de Bamako, l’ancien ministre de la Justice, Garde des sceaux, Mamadou Ismaïla Konaté, a chargé le ministre des Finances et celui de la Fonction publique au sujet des négociations entre les syndicats des magistrats (Syndicat automne de la magistrature et Syndicat libre de la magistrature) et le gouvernement.

Me Mamadou Ismaïla Konaté soutient mordicus que ses anciens collègues ont signé un accord sur les revendications des syndicats des magistrats. Le ministre de la Justice, a-t-il dit, n’a pas été le seul à engager l’Etat. Selon lui, le Premier ministre a été informé par téléphone de la situation qui prévalait à l’époque. « L’Etat a tout faux », a-t-il déclaré en ajoutant qu’il a signé depuis Paris une tribune dans laquelle il a largement exprimé sa position pendant la grève illimitée des syndicats des magistrats.

 

Source: lechallenger

MaliwebPolitique
Les ministres des Finances et de la Fonction publique, selon l’ancien Garde des sceaux, ont bel et bien signé l’accord avec les syndicats des magistrats.   Lors du lancement de son livre « Justice en Afrique. Ce grand corps malade. Cas du Mali », le samedi 26 janvier 2019 au Parc...