Les rencontres ont continué hier jeudi 24 septembre 2020 entre le Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan et les membres du CNSP. Après la première journée très chargée, deux rencontres ont meublé la deuxième journée. Le Médiateur a échangé avec les membres du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) et le Président de la Transition.

 

Après avoir tenu trois rencontres à son arrivée le mercredi dans l’après-midi, le Médiateur de la CEDEAO en charge de la gestion de la crise sociopolitique que traverse notre pays, a rencontré les acteurs clés, à savoir les membres du CNSP et le Président de la Transition Colonel Bah N’Daw. Dans un premier temps, Goodluck Jonathan a eu un tête- à- tête avec le Président du CNSP, Colonel Assimi Goïta et ensuite, il a rendu visite au Président nouvellement désigné pour la Transition.

A l’occasion de ces différentes rencontres, étaient présents le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, M. Mahamat Salleh ANNADIF et le représentant de   de l’Union Africaine, l’ancien président burundais Pierre Buyoya. Les deux ont participé aux réunions de la Mission de la CEDEAO à Bamako. Au cours de ces différentes réunions tenues d’une part entre le Médiateur et le Président du CNSP, le Colonel Goïta Assimi, et d’autre part avec le Président désigné de la Transition, Bah N’Daw, les entretiens ont porté essentiellement sur le suivi des décisions du mini-sommet de la CEDEAO d’Accra du 15 Septembre 2020.

Selon certaines indiscrétions la CEDEAO est dans une dynamique de lever les sanctions face aux efforts consentis par la junte pour rendre effective la Transition.  Des sources proches du médiateur de la CEDEAO annoncent le bout du tunnel pour notre pays car l’organisation régionale semble bien optimiste, au regard des premiers pas franchis par le Comité National pour le Salut du Peuple à la fois dans la gestion de la crise socio-politique et de la mise en place très prochaine des nouvelles autorités à la tête des organes de la Transition.

Ces mêmes sources indiqueraient aussi que le choix de Mr Bah N’Daw comme Président de la Transition et du Col Assimi GOÏTA, président du CNSP au poste de vice-président semble être en phase avec l’attente de la CEDEAO et de la Communauté Internationale. Si aucun communiqué officiel de la part des chefs d’état de la CEDEAO n’est publié, c’est parce qu’ils attendent l’investiture du Président désigné et surtout la nomination d’un Premier ministre civil conformément à la demande de la CEDEAO. En clair, cette visite du médiateur est déterminante pour ouvrir la voie à une bonne transition.

PREMIERE APPARITION PUBLIQUE DU PRESIDENT DE TRANSITION

Le président désigné (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Les rencontres ont continué hier jeudi 24 septembre 2020 entre le Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan et les membres du CNSP. Après la première journée très chargée, deux rencontres ont meublé la deuxième journée. Le Médiateur a échangé avec les...