Notre compatriote, Moussa Kondo, Directeur-Pays de Accountability Lab au Mali et au Niger, jeune influent, actif, farouchement engagé dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière, a été nommé au poste de conseiller spécial du président de la transition par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, le 22 octobre dernier , pour apporter sa pierre de construction à l’édifice nationale.

Ce  choix  du président Assimi Goïta sur  l’un des jeunes  le plus influents, les plus courageux et  dynamiques aujourd’hui dans notre pays, est  amplement  mérité  pour  qui connaît  la ténacité, le  combat  sans  relâche  que Moussa Kondo  mène depuis   des  années  à la tête  de Accountability Lab, pour  plus d’intégrité, d’honnêteté, moins  de corruption, plus  de transparence  chez  les fonctionnaires.

Avant  de  s’engager corps et âme  dans  ce  combat difficile, Moussa Kondo, journaliste (reporter puis directeur de publication), était  toujours au  four et au moulin  pour  informer  le peuple  avec sa plume.  Malgré sa fonction de journaliste, il  ne ménageait  aucun effort  pour  assister  les jeunes  de Basketball  qu’il  encadrait  en Commune VI  de Bamako. Très  imaginatif, il a su nouer des  relations  avec  les clubs  de Basketball  en Europe, en Amérique,  etc., pour pouvoir y envoyer   des  jeunes  basketteurs  talentueux. Certains  de ces jeunes qui  ont été  envoyés   par   son canal ont été accueillis, hébergés  et nourris. En même temps, ils   étudient   et pratiquent le  basketball.  Que dire de  l’engagement  de Moussa Kondo  dans les  associations au niveau de la presse que dans la vie active ? La simplicité  et la courtoisie,  le respect de l’autre  de  l’homme  aux multiples couvertures médiatiques  des Coupes d’Afrique des Nations (CAN),  et de compétitions  de Basket  envers  ses interlocuteurs  sont la preuve  des  félicitations  reçues par lui  après la nouvelle  de sa nomination.

«Malgré  les obstacles, il reste déterminé à défendre la responsabilité et l’intégrité par la mobilisation de la jeunesse, non seulement au Mali, mais à travers le continent africain », s’exclamait-on  à la maison mère de Accountability  Lab aux Etats-Unis. En outre, Moussa Kondo est également  le Président du Réseau jeunesse APRM (Mécanisme d’Examen par les Pairs Africains) et président  du volet  Jeunesse et société civile Mécanisme d’Examen par les Pairs Africains (APRM) sur le continent.  Des titres qui lui ont valu de traîner sa bosse un peu partout en participant  aux principales manifestations responsables, et ce, jusqu’au niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies. Kondo a aussi participé, à Djibouti, à l’atelier  de renforcement des capacités d’ARPM sur les examens nationaux volontaires de l’Afrique 2021 et dans le cadre du rapport de l’agenda 2063.

Fort de son engagement en faveur de la lutte contre la corruption, Accountability Lab-Mali a pris part, en  octobre  dernier  et sur invitation de l’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI), à la cérémonie de remise du Rapport Annuel d’activités 2019 et 2020 et du Rapport d’étude relative à la déontologie des agents publics aux partenaires techniques et financiers.

Ce  n’est pas tout, en 2019, Moussa  Kondo occupe la 50ème    place sur la liste des 100 Jeunes Africains les plus influents  d’Africa Youth Awards. Il était le seul Malien à figurer sur cette liste qui regroupe des jeunes issus de différents secteurs de plusieurs pays.

Chose  inédite, en mai dernier, Moussa Kondo avait été spécialement invité par Olusegun Obasanjo, ancien Président du Nigéria, à effectuer une visite dans ce pays.  Ce qui n’était nullement surprenant. « ….riche de ces multiples expériences qui ont impacté la vie de nombreux Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur, des centres urbains comme dans les zones rurales, je suis déterminé à accompagner cette transition pour l’atteinte des objectifs pour un Mali réconcilié avec lui-même, sécurisé, stable et des élections crédibles, transparentes et acceptables par tous. Je suis conscient de l’ampleur de la responsabilité, de la complexité de la situation et la nature des attentes, particulièrement dans le contexte actuel où se trouvent les Maliennes et les Maliens qui ont soif de changement pour une vie meilleure, digne et décente. Je ne saurais terminer sans exprimer ma profonde gratitude aux plus hautes autorités de notre pays pour cette marque de confiance et mon entière disponibilité à tous mes futurs collaborateurs et agents du service public pour le sacrifice et l’engagement quotidien… », a déclaré Moussa Kondo, dans sa lettre de remerciement à l’endroit du président de la transition.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

MaliwebPolitique
Notre compatriote, Moussa Kondo, Directeur-Pays de Accountability Lab au Mali et au Niger, jeune influent, actif, farouchement engagé dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière, a été nommé au poste de conseiller spécial du président de la transition par le président de la transition, le colonel...