A quelques encablures de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, le porte étendard du parti Yéléma affute ses armes. Ainsi, à la tête d’une forte délégation, l’ancien Premier ministre a effectué, du 10 au 14 mai 2018, une visite de prise de contact dans la région de Mopti. L’occasion fût mise à profit pour éclairer la lanterne des populations sur le premier chapitre (sur 5) de son projet de société intitulé « Programme d’Actions Concrètes pour la Transformation Economique et Sociale (PACTES). 

Un mois après avoir déclaré sa candidature à la présidentielle de juillet 2018, Moussa MARA a choisi d’aller à la rencontre des populations du centre pour parler de sa vision et s’enquérir de leurs préoccupations. Tout au long de la tournée, M. MARA, partout où il est passé, a prôné le concept de paix, de l’unité nationale et de rassemblement des maliens sans distinction religieuse ethnique ou raciale.

 

En effet, ce jeudi 10 mai, c’est auxenvirons de 10 heures (heure locale) que Moussa Mara et sa délégation sont partis de Bamako pour une tournée qui les conduira dans Mopti profond à la rencontre des notables, personnalités des localités de Djénné, Hamdalaye, Sirimou et Gomitogo dans la commune de Pondori, de Timissa et Kononina dans la commune de Ouen (Cercle de Bankass). Par cette tournée, Moussa MARA s’est voulu proche comme il l’a d’ailleurs toujours été avant et après son entrée en politique.

 

Arrivés nuitamment dans la ville de Mopti, Moussa MARA et sa délégation ont été chaleureusement accueillis par les militants et sympathisants du parti Yéléma. Comme à son habitude, le Président du parti YELEMA et sa suite ont rendu une visite de courtoisie aux chefs de quartiers et aux imams de la ville de Mopti. La même tradition a été respectée tout au long du périple. Il faut noter qu’à chaque étape, des bénédictions ont été faites pour le Mali. Pour l’occasion, les notabilités n’ont pas manqué d’exprimer le plaisir qu’elles ont de recevoir cette visite en ces termes ci-après : « nous sommes heureux de vous recevoir parmi nous. Vous êtes chez vous. Nous avons vu et entendu les actions que vous avez menées en faveur du Mali. Vous avez notre bénédiction. A mon nom propre et au nom de tous mes conseillers nous vous souhaitons la bienvenue “a dit M. Cissé, chef de village de Mopti.

 

Le lendemain vendredi, ce fut la descente dans les cercles, communes et villages. C’est avec la population de Djenné que le candidat de Yéléma a amorcé la première phase de cette tournée qui l’a amené plus tard dans Sirimou et Gomitogo dans la commune urbaine de Pondori. Partout où la délégation est passée, ce fut la liesse. De Sirimou à Gomitogo, le Maire de la commune de Pondori, Ousmane Sampana et les populations ont réussi une véritable organisation.

 

A Gomitogo, Moussa MARA a pris la parole devant les nombreuses populations venues à sa rencontre. Il les a remerciéeset invitées à voter le parti du changement (YELEMA) pour le développement du pays. Apres son intervention, le maire de Pondori lui a offert le livre saint ‘’ Coran’’. Ensuite, l’ancien premier ministre a fait son retour dans la ville Djenné pour la prière de vendredi. Toujours dans le cadre de sa visite, l’étape de Djenné a été marquée par une conférence de presse que le candidat MARA a animée. L’occasion était bonne pour lui de porter à la connaissance de l’opinion publique, quelques grandes lignes de son projet de société intitulé ‘’Programme d’Actions Concrètes pour la Transformation Economique et Sociale(PACTES). Le premier chapitre de ce document traite entre autres les questions de sécurité, de justice, de corruption et de renforcement de la démocratie.

 

Le Samedi12 mai, Moussa MARA a pris part au 42e Ziara de Hamdalaye. Ce pèlerinage qui se déroule chaque année au mois de mai ou juin dans l’ancienne capitale de l’empire peulh du Macina a été l’occasion pour le visiteur et des pèlerins de faire des prières pour la Nation malienne. Aussi dans ce haut lieu de culte, l’ancien Premier ministre s’est recueilli sur la tombe du Sékou Amadou Barry, son fils Allaye Sékou Amadou, et ses compagnons.

 

Le dimanche 13 mai, les visites de courtoisies et d’échanges se sont poursuivies. Dans la matinée, le candidat du changement s’est rendu au village artisanal de Mopti. Là, il a longuement échangé avec les responsables de la coordination régionale des artisans sur le volet qui les concerne dans son programme. Plusieurs sujets ont été abordés. En plus, l’invité a mis un accent particulier sur l’amélioration des conditions de vie des artisans en insistant surtout sur la consommation locale. A l’en croire, cette entité occupe une place importante dans son projet car ils constituent la majorité de nos populations. Les artisans, au terme de la rencontre, ont apprécié à juste titre, ces échanges qui prennent en compte l’ensemble de leurs préoccupations.

 

Auparavant, la délégation a rendu visite au bureau régional du Haut Conseil Islamique de Mopti La journée a pris fin par une conférence-débat sur la 1epartie de son projet de société (PACTES) axée sur la sécurité, la lutte contre la corruption, la justice et la refondation de l’Etat. Le lundi, Moussa MARA et sa délégation ont mis le cap sur Timissa, la dernière commune du cercle de Tomian, contiguë à la région de Mopti avant Kononina dans la commune d’Ouen se situant dans le même cercle. Aussi, ces communautés pour leur part ont relevé le défi de la mobilisation.

 

Selon ces habitants, c’est la première fois après Modibo Keita que le président d’un parti politique mette pied dans leurs localités. Ils se sont réjouis de cette visite avant d’assurer au candidat leurs voix en vue de la présidentielle du 29 juillet prochain.

 

Durant la tournée, les préoccupations soulevées par les populations restent principalement les mêmes. Elles ont pour noms, l’insécurité qui impacte négativement sur les activités économiques, l’insécurité alimentaire, le manque d’infrastructures routières, l’insuffisance de salles de classes et d’enseignants entre autres. Moussa MARA a tenu à donner de l’espoir à ses interlocuteurs. Pour lui,une fois à Koulouba avec l’implication patriotique de tous les maliens,  le “Mali va changer”.

 

Enfin, Il est utile de rappeler quepour construire le Mali, il faut le connaître d’abord dans ses moindres recoins. C’est le sens de la démarche du candidat Moussa MARA qui ne s’est jamais lassé d’aller à la rencontre des maliens de l’intérieur comme de la diaspora. Cet élan patriotique à rassembler les maliens et maliennes, femmes et jeunes autour d’une vision cohérente et juste de construction nationale, a permis à Moussa MARA entre 2015 et 2017  de parcourir plus 200 communes, 40 cercles de son pays et plusieurs dizaines d’autres pays à travers le monde où ses compatriotes sont installés.

 

Envoyé spécial Mountaga DIAKITE

Par Midi-Info

MaliwebPolitiquemodibo keita,moussa mara
A quelques encablures de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, le porte étendard du parti Yéléma affute ses armes. Ainsi, à la tête d’une forte délégation, l’ancien Premier ministre a effectué, du 10 au 14 mai 2018, une visite de prise de contact dans la région de Mopti. L’occasion...