Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a profité de cette cérémonie solennelle marquant le début de son premier quinquennat pour  réparer l’erreur qu’il avait commise  en s’engageant  devant Dieu et le peuple malien à respecter et à faire respecter la constitution. Une formule qu’il avait omise le 4 septembre lors de la cérémonie de prestation de serment.investiture ibrahim boubacar keita ibk discours stade 26 mars

C’est dans un stade du 26 Mars plein que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita s’est engagé à remettre le Mali sur les rails du développement Comme au CICB, il a promis de lutter contre la corruption, de réconcilier les Maliens. Dans son discours de reconnaissance et de remerciement, IBK a tenu à saluer et à rendre hommage à la vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement présents à la cérémonie. Avant d’adresser un message particulier au président de la République française, François Hollande ;  à son homologue du Tchad, Idriss Déby Itno ; au président de la République de Côte d’Ivoire et président en exercice de la CEDEAO, Alassane Dramane Ouattara ; au président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, médiateur désigné de l’organisation sous régionale à la crise malienne ; à sa majesté le roi Mohamed VI du Maroc ; au président du Bénin, Thomas Yayi Boni ; au président du Nigéria, Good Luck Jonathan pour leur implication dans la résolution de la crise du nord.

Il a surtout profité de cette occasion pour se remettre de son omission du 4 septembre dernier au CICB. IBK a juré de respecter et de faire respecter la constitution. Enfin !

Zakariyaou Fomba

SOURCE: Le Débat
MaliwebMalijetPolitiqueibrahim boubacar keita
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a profité de cette cérémonie solennelle marquant le début de son premier quinquennat pour  réparer l’erreur qu’il avait commise  en s’engageant  devant Dieu et le peuple malien à respecter et à faire respecter la constitution. Une formule qu’il avait omise le...