Trouver des solutions urgentes et opérationnelles à la problématique de la carte du Numéro d’identification nationale (Nina), tel était l’objectif du Conseil de cabinet qui s’est tenu le lundi dernier à la Primature sous la présidence du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Dans son intervention, le chef du gouvernement a déclaré avoir voulu cette rencontre restreinte pour passer en revue la problématique de la carte Nina.

Selon Dr Choguel Kokalla Maïga, il lui est revenu que nos compatriotes établis à l’extérieur ont eu ces derniers temps des soucis avec cette question qui interpelle le gouvernement. C’est pourquoi, il a souhaité cette rencontre avec les ministres qui sont associés de près ou de loin à la gestion de la carte Nina pour échanger afin de donner les réponses les plus appropriées et le plus urgemment possible.

À l’issue de la réunion, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a rappelé l’importance du Numéro d’identification nationale qui est de sécuriser nos documents d’état civil et administratifs. Selon lui, la mise en œuvre de ce projet rencontre quelques difficultés pour ce qui concerne les Maliens établis à l’extérieur.

« À l’issue de la rencontre, nous retenons l’engagement très ferme de nos plus hautes autorités de trouver des solutions opérationnelles et urgentes afin de soulager nos compatriotes confrontés à cette problématique de la mise en œuvre du Nina », a indiqué le colonel Abdoulaye Maïga. Pour lui, les Maliens établis à l’extérieur souffrent globalement de problèmes de double ou de multiples identités pour certains. Et pour d’autres, l’identité n’est pas conforme à celle de la base de données du Recensement administratif à vocation d’état civil (Ravec).

«Ce conflit d’identité nécessite une solution humaine et définitive. D’où l’objectif de cette réunion», a insisté le colonel Abdoulaye Maïga qui a fait savoir ensuite que le chef du gouvernement a instruit les ministres concernés de trouver des solutions en vue de soulager nos compatriotes de l’intérieur comme de l’extérieur confrontés au problème de la carte Nina.

«Nous allons nous réunir pour adopter des solutions qui seront validées par le Premier ministre ensuite par le chef de l’État », a-t-il dit.

En plus du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, ce conseil de cabinet s’est tenu en présence du ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga, du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Daoud Aly Mohammedine, du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou et du ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Alhamdou Ag Ilyene.

Dieudonné DIAMA

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitique
Trouver des solutions urgentes et opérationnelles à la problématique de la carte du Numéro d’identification nationale (Nina), tel était l’objectif du Conseil de cabinet qui s’est tenu le lundi dernier à la Primature sous la présidence du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Dans son intervention, le chef du gouvernement...