Le Mouvement Trait d’union a organisé, le samedi 17 juin 2017, une conférence-débat à la Maison de la presse sous le thème : «Les femmes veulent comprendre le projet de révision de la Constitution du 25 février 1992», animé par le ministre des Droits de l’homme et de la réforme de l’État, Me Kassim Tapo. C’était en présence de la présidente du Mouvement Mme Seck Oumou Sall, Maire de Goundam et une centaine de femmes.

 Mme Seck Oumou Sall maire  Goundam
Depuis l’annonce par le Gouvernement d’un projet de révision constitutionnelle qui sera soumis à l’arbitrage du peuple souverain le 09 juillet prochain, les germes de la division sont entrain de refaire surface. Aux fils des jours, la tension monte et les positions semblent se figer et se radicaliser à un moment où le défi et l’impérieuse nécessité d’aller à une véritable réconciliation nationale se posent avec acuité.
C’est dans ce cadre que selon Mme le maire Oumou Sall, le Mouvement Trait d’union a pris l’initiative d’organiser cette conférence-débat pour apporter sa modeste contribution à la compréhension des enjeux autour de la loi portant révision de la Constitution.
Pour elle, il s’agit d’une occasion d’écouter les idées des autres sur une question qui suscite autant de débats houleux que de passions. «En initiant ce débat, le Mouvement souhaite que la population puisse être informée ou mise à jour sur le contenu de ce texte fondamental», a-t-elle souligné. Et de faire savoir que le débat actuel doit quitter la rue pour venir dans un cadre formel et permettre d’engager justement dans un débat non-passionné les différentes positions.
A l’en croire, leur démarche est claire, «nous voulons comprendre le contenu de la révision, c’est notre droit. Comprendre afin de décider en toute indépendance, sans nous laisser emporter par la vague des experts qui tirent leur source de dame rumeur», a-t-elle asséné. Avant de dire que son mouvement reste fidèle à son crédo qui est « le dialogue en toutes circonstances ».
Dans son exposé, le conférencier, Me Kassim Tapo a expliqué sans détour les portées et les avantages de la nouvelle Constitution qui devrait être approuvée par le peuple le 09 juillet prochain. A ses dires, ce projet de révision constitutionnelle est pour la stabilité de notre pays.
Seydou Karamoko KONE
MaliwebPolitique
Le Mouvement Trait d'union a organisé, le samedi 17 juin 2017, une conférence-débat à la Maison de la presse sous le thème : «Les femmes veulent comprendre le projet de révision de la Constitution du 25 février 1992», animé par le ministre des Droits de l'homme et de la...