Le Conseil extraordinaire des Ministres, tenu le vendredi 07 juin 2019, a procédé à l’adoption d’un projet de loi organique relatif à la prorogation, une nouvelle fois, du mandat des députés à l’Assemblée nationale jusqu’au 02 mai 2020 et à la désignation des personnalités chargées de conduire le dialogue politique inclusif. Suite à cette nouvelle prorogation, la Mission d’Observation Electorale-Pool d’Observation Citoyenne du Mali (MOE-POCIM) s’interroge sur les raisons d’une telle rupture de forme avec la Cour Constitutionnelle.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebPolitique
  Le Conseil extraordinaire des Ministres, tenu le vendredi 07 juin 2019, a procédé à l’adoption d’un projet de loi organique relatif à la prorogation, une nouvelle fois, du mandat des députés à l’Assemblée nationale jusqu’au 02 mai 2020 et à la désignation des personnalités chargées de conduire le dialogue...