Le Collectif des mouvements et associations patriotiques du Mali a animé samedi 24 novembre 2018 une conférence de presse pour dénoncer la prorogation du mandat des députés. Selon le collectif, cela constitue une «  violation grave de la constitution du 25 février 1992 ».

La conférence avait pour objectif d’informer leurs militants de la prorogation du mandat des députés et ses conséquences « négatives »sur la démocratie. Selon le président du Collectif, Karim Traoré, les députés se sont octroyé leur propre mandat en « violation flagrante de la Constitution malienne qui exige un vote ».

« Nous lançons un appel solennel aux dirigeants du pays notamment au président,Ibrahim Boubacar Keita, que le peuple n’est pas d’accord avec la prorogation du mandat des députes », a-t-il affirmé, avant d’ajouter que les députés ne peuvent en aucun cas s’octroyer sans une consultation de l’ensemble des forces vives de la nation.

« Nous voulons qu’ils (les députés) se ressaisissent. Qu’ils reviennent à de meilleurs sentiments pour le peuple malien. C’est un appel. Normalement, leur mandat prendra fin le 31 décembre prochain. Et à partir de cette date, nous demandons au président de la République et au Premier ministre d’écouter son peuple», a déclaré Exo, surnom donné à M. Traoré par ses camarades.

« Ils n’accéderont plus à l’Assemblée nationale. Ils ne représenteront plus pendant les six mois à venir. Nous sommes des démocrates et le pouvoir appartient au peuple. Le message est clair pour tous les députés: majorité et de l’opposition.Nulle part dans la constitution du 25 février 1992, il n’est mentionné que les députés peuvent s’octroyer un mandat. Ils ont donc violé notre texte fondamental», a promis le président du Collectif.

Source: Koulouba.com

MaliwebmaliwebPolitiqueibrahim boubacar keita
Le Collectif des mouvements et associations patriotiques du Mali a animé samedi 24 novembre 2018 une conférence de presse pour dénoncer la prorogation du mandat des députés. Selon le collectif, cela constitue une «  violation grave de la constitution du 25 février 1992 ». La conférence avait pour objectif d’informer leurs...