L’entreprise de vente en réseau, Qnet, est accusée «d’escroquerie». Selon ses détracteurs, le réseau qui appartiendrait au député de l’opposition Amadou Thiam escroquerait les paysans. Pis, le nom du guide des Ançar Dine, Cherif Madani Haïdara, est désormais associé à cette accusation. Au cours d’un point de presse animé, ce mercredi, l’honorable Thiama donné sa version des faits.

«Je ne suis pas actionnaire et je ne reçois aucune commission de la part de Qnet». Selon le député Amadou Thiam le seul lien entre lui et Qnetest son activité de consultant. Qnet,indique le député, existe depuis vingt ans dans le monde, au Mali, l’entreprise à sept ans.«C’est seulement, en 2015, que j’ai pris contact avec l‘entreprise». Mon travail, poursuit le consultant, consistait à  faire en sorte que l’entreprise officialise ses activités au Mali. Ce qui a été fait, en 2015, lors d’une cérémonie officielle de lancement. En présence des autorités maliennes dont le ministre de la Communication du Mali à l’époque Choguel Kokala Maïga.

«Je ne peux être responsable des actes posés par chaque agent de Qnet», dit l’honorable Thiam. Qui explique par ailleurs, que ce n’est pas parce qu’un gendarmeest pris en braquageque la gendarmerie nationale est impliquée.Je comprends qu’on puisse vouloir m’abattre politiquement. Mais la presse ne doit pas se rendre complice de cela, regrette le député qui affirme avoir fait appel aux journalistes qui le diffament pour expliquer son rôle avec Qnet. Au dire du député et président du parti Alliance pour la Démocratie et la Paix (ADP- Mali), vouloir l’abattre politiquement, en évoquant cette affaire, est une perte de temps.

La semaine prochaine, informe Amadou Thiam, les responsables de la société qui sponsorise Manchester City et  la CAN 2019 au Cameroun seront à Bamako pour se prononcer sur ces accusations.

 

MaliwebPolitiqueAmadou Thiam
L’entreprise de vente en réseau, Qnet, est accusée «d’escroquerie». Selon ses détracteurs, le réseau qui appartiendrait au député de l’opposition Amadou Thiam escroquerait les paysans. Pis, le nom du guide des Ançar Dine, Cherif Madani Haïdara, est désormais associé à cette accusation. Au cours d’un point de presse animé,...