Pour inverser la tendance, l’ancien chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré, a tout tenté. Gratuité de la césarienne, gratuité de la scolarité pour les filles, recrutement massif dans la fonction publique, toutes les stratégies ont été mises en œuvre pour permettre à tous les Maliens de vivre mieux.

ibrahim boubacar keita ibk amadou toumani toure att

 

Mais, au bout du rouleau, toutes ces actions ont semblé de l’eau versée sur le dos du canard, puisque les attentes sont grandes. Et c’est dans ce contexte d’insatisfaction générale que le président Ibrahim Boubacar Kéita a été plébiscité à la tête du pays. Avec son statut d’homme rigoureux et intègre ayant réussi dans ses premières missions, parviendra-t-il à produire le miracle ? La question taraude les esprits, et ses faits et gestes sont scrutés. Les mois lui sont décomptés. Et face à ce compte à rebours qui lui indique trente-deux (32) mois encore à passer à Koulouba, il doit maintenant passer à la vitesse supérieure. Outre les réformes institutionnelles et administratives qui focalisent toutes ses attentions, il doit maintenant commencer par œuvrer intensément dans le social. Car, à la vérité, que veut le peuple ? C’est le pain et la paix. Quand il n’en trouve pas, il cesse d’écouter vos discours réformistes, et commence par chercher un autre « messie ». Donc, le président IBK qui souhaite être porté en triomphe à la fin de son quinquennat, doit savoir que l’heure a sonné d’intensifier ses actions dans le social afin que l’effectif des 45,21% de citoyens qui vivent en dessous du minimum vital se réduisent considérablement.

Paul Samaké

 

Mali-Horizon

MaliwebMali actuPolitique
Pour inverser la tendance, l’ancien chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré, a tout tenté. Gratuité de la césarienne, gratuité de la scolarité pour les filles, recrutement massif dans la fonction publique, toutes les stratégies ont été mises en œuvre pour permettre à tous les Maliens de vivre mieux.   Mais, au...