Durant deux jours, les conseilleurs nationaux, membres du Haut conseil des collectivités (HCC) et les autres acteurs vont échanger sur les éventuelles réformes constitutionnelles et le processus électoral au Mali afin de renforcer la démocratie, favoriser la refondation de l’Etat et une démocratie plus vertueuse des institutions de la République.

 

Dans le cadre de la 2e session ordinaire au titre de l’année 2020 du HCC, un atelier de réflexion sur les réformes constitutionnelles et le processus électoral au Mali se tient du 24 au 25 novembre 2020 au siège de l’institution. Les travaux se tiennent sous la présidence de Mamadou Satigui Diakité, président du HCC.

Cet atelier se veut un cadre de réflexion, d’échanges et de partage entre les acteurs sur les éventuelles réformes constitutionnelles et du processus électoral au Mali afin de renforcer la démocratie, favoriser la refondation de l’Etat et une démocratie plus vertueuse des institutions de la République.

A cet effet, les deux jours d’échanges vont permettre aux conseillers et aux autres acteurs d’identifier les dispositifs constitutionnels qui peuvent faire l’objet de modification ou d’amélioration ; rappeler les dispositions de la loi n°06044 du 4 septembre 2006 modifiée portant code électoral en faisant ressortir ses forces et faiblesses notamment en matière de préparation des élections, du déroulement et des contentieux.

L’atelier  vise également à fournir de larges informations sur les modes de scrutin pour les différentes élections ; proposer le type d’organe unique de gestion des élections, notamment : ses missions, attributions, sa composition et ses modalités de fonctionnement ; discuter de la problématique de l’élection des Maliens établis à l’extérieur ; échanger sur la problématique de la révision des listes électorales ; mettre l’accent sur le rôle des médias d’Etat dans les élections ; s’assurer que les décisions de la justice soient bien rendues ; dégager des pistes de solutions pour les réformes constitutionnelles et du processus électoral…

Pour le président du HCC, Mamadou Satigui Diakité, le choix du thème n’est pas fortuit. « Conscients des problèmes et des difficultés que traverse notre pays, nous avons décidé, bien sûr sans prétention aucune, de mener des réflexions sur les sujets de l’heure. Au nombre de ces sujets nous avons choisi les réformes politiques, constitutionnelles, électorales et administratives, l’une des missions assignées à la Transition », a déclaré le président du HCC.

Selon Mamadou Satigui Diakité, la réforme des institutions conférera aux autorités plus de légitimité et de rigueur pour conduire les bonnes missions au bénéfice de l’Etat et du Peuple maliens. Il  a donc  demandé humblement  aux participants de bien vouloir apporter des contributions pertinentes pour la réussite de ces journées de réflexion sur les réformes constitutionnelles et le code électoral.

Notons qu’un autre atelier de réflexion sur la problématique de l’opérationnalisation des nouvelles régions : enjeux, défis et perspectives débutera à partir du 26 novembre au HCC. L’objectif est d’appréhender les enjeux, défis et perspectives du processus d’opérationnalisation des nouvelles régions.

Lire la suite sur l’Indicateur du Renouveau

MaliwebPolitique
Durant deux jours, les conseilleurs nationaux, membres du Haut conseil des collectivités (HCC) et les autres acteurs vont échanger sur les éventuelles réformes constitutionnelles et le processus électoral au Mali afin de renforcer la démocratie, favoriser la refondation de l’Etat et une démocratie plus vertueuse des institutions de la...