« En annonçant le nombre de soldats déployés dans la zone, la communication du Premier ministre sert plus à renseigner les terroristes et leurs alliés qu’à rassurer les populations », a indiqué le FDS dans un communiqué daté du 10 juillet 2019.

 

En plus d’accusé le Premier Ministre Boubou Cissé, d’avoir lors de sa visite de 5 jours dans la région de Mopti, d’avoir reçu officiellement les responsables d’une milice d’auto-défense, en occurrence Dans Nan Ambassagou, que le Conseil des ministre du 23 mars 2019 a dissoute, le FDS n’est pas allé avec le dos de la cuillère dans les accusations contre Boubou cissé.

Le FDS l’accuse aussi de continuer avec la politique de spectacle de son prédécesseur. « En annonçant le nombre de soldats déployés dans la zone, la communication du Premier ministre sert plus à renseigner les terroristes et leurs alliés qu’à rassurer les populations », accuse le FDS, qui estime que « décidément devenue une marque de fabrique du Pouvoir en place, la communication prime sur les résultats ».

Effet, pendant un séjour de 5 jours dans la région de Mopti, le Premier ministre a rencontré les populations dans des discussions intercommunautaires. Il a aussi procédé à la distribution de céréales et annoncé des mesures de renforcement de la sécurité.

« Mais, c’est avec gravité et étonnement que le FSD a vu le Premier ministre recevoir officiellement les responsables d’une milice d’auto-défense, en occurrence Dan Nan Ambassagou, que le Conseil des ministres du 23 mars 2019 a dissoute », indique avec force le communiqué du FDS. Avant de constater avec « regret et étonnement que le Premier ministre Boubou Cissé continue avec la politique de spectacle de son prédécesseur. En annonçant le nombre de soldats déployés dans la zone, la communication du Premier ministre sert plus à renseigner les terroristes et leurs alliés qu’à rassurer les populations ».

Assane Koné

Source : Notre Nation

MaliwebPolitique
« En annonçant le nombre de soldats déployés dans la zone, la communication du Premier ministre sert plus à renseigner les terroristes et leurs alliés qu’à rassurer les populations », a indiqué le FDS dans un communiqué daté du 10 juillet 2019.   En plus d’accusé le Premier Ministre Boubou Cissé, d’avoir lors...