Pour l’opérationnalisation de la Région de Dïoila nouvellement créée, les communautés de la localité ont validé, le dimanche dernier, les résultats de leurs concertations intercommunautaires. Il en ressort des attentes de la population quant à la configuration de la nouvelle région. Ainsi, la population de Dïoila souhaite pour leur région 6 Cercles et 44 Communes.

Il y a trois mois, le gouverneur de la Région de Dïoila a été nommé par le ministre de l’Administration territoriale, à l’instar de ceux des régions de Nioro du Sahel et de Bougouni.  Mais, pour l’effectivité de ladite région, sur l’initiative du gouverneur soutenu par des cadres de la localité, il a été organisé la semaine dernière des consultations entre communautés sous la conduite des sous-préfets. Les différentes missions consistaient à recueillir les intentions des communautés sur la « physionomie »  de la nouvelle région de Dïoila en voie concrétisation.
Les attentes de la population
Lors d’une réunion tenue, le dimanche dernier sous la présidence du gouverneur de la région, les résultats de ces rencontres communautaires ont été présentés à tous les acteurs avant son adoption. C’était également en présence des élus de la Nation de Dïoila dont Mamadou DIARRASSOUBA. Ainsi, pour la région de Dïoila, la population souhaite que les 6 arrondissements de la localité soient érigés en cercles et  la création de 44 communes.
Selon le gouverneur Dédéou MAIGA, les rencontres entre communautés rentrent dans le cadre de l’opérationnalisation spécifiquement de la région de Dïoila créée en 2012 par l’ancien Président Amadou Toumani TOURE.
« Après la loi, nous devons faire en sorte que la région soit opérationnelle. Nous allons nous battre afin que cela soit », a déclaré le chef de l’exécutif régional. Aussi, a-t-il ajouté, ces résultats peuvent servir de base de consensus ou de position des ressortissants de Dïoila en prélude aux concertations régionales sur l’avant-projet de découpage territorial.
Selon lui, depuis l’indépendance du pays c’est la première fois qu’un gouvernement initie une concertation régionale sur un projet de création de régions et de cercles. Ce domaine relève exclusivement de l’État. M. MAIGA a profité de la réunion pour informer la population du ‘’Banico’’ sur la publication du ‘’projet de découpage territorial’’ largement partagé sur les réseaux sociaux.
Il donne sa main à couper en affirmant que le document qui a circulé sur le Toile, y a été publié sciemment pour créer une situation de tension dans le pays. S’indignant de la méfiance que cela a suscitée, le gouverneur Dédéou MAIGA a indiqué que le document sur le Net n’est pas le bon.

Konimba Sidibé s’attire les foudres des populations
La rencontre a été également marquée par les interventions des notabilités, élus, cadres et hommes politiques de la région de Dioila, à l’image de celle de Konimba SIDIBE. L’ancien ministre  de IBK et cadre de la région Dïoila est intervenu au débat en essayant de jeter le discrédit sur l’initiative de découpage du gouvernement.
Essentiellement, il a avancé la thèse selon laquelle l’État tient à ce projet pour favoriser la minorité blanche au détriment des noirs. « C’est un projet de division du pays. Le régime veut partager ce pays », a affirmé Konimba SIDIBE. Son intervention a provoqué une réaction vigoureuse dans la salle. Pendant plusieurs minutes des participants l’ont pris à partie. Beaucoup d’entre eux ont estimé que son message était mal à propos.  Il a fallu l’intervention de l’honorable DIARRASSOUBA et du gouverneur pour apaiser la tension.
«Cher grand frère, vous êtes venus très en retard à la rencontre, sinon vous alliez mieux comprendre les motivations de la rencontre d’aujourd’hui (NDRL dimanche). C’est une concertation locale pour parler de l’opérationnalisation de notre région. C’est du développement de Dïoila dont nous parlons et non d’un notre projet », a réagi l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA, sous l’ovation de la salle. Selon lui, l’initiative doit être encouragée par tous les ressortissants de la localité, parce que c’est un projet de développement local. La décision d’ériger Dïoila en région est un rêve de 40 ans en voie de réalisation.
« Je pense qu’il serait mieux de se joindre à nous pour conduire ce projet au lieu de vous y opposer. Nous sommes là, entre fils de la même localité, et non entre responsables de l’Opposition et de la Majorité », a expliqué M. DIARRASSOUBA.
Après l’honorable DIARASSOUBA, un retraité de la localité a enfoncé le clou en s’en prenant vigoureusement à Konimba SIDIBE. Selon lui, l’ancien ministre n’est pas animé de bonne foi pour Dïoila. Il estime que l’attitude de Konimba vis-à-vis de l’État et de Dïoila est indigne. Pour d’autres également, il sera combattu si jamais il s’opposait au projet de développement de la localité, parce qu’il y a des comptes politiques à rendre au régime.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

MaliwebPolitiqueKonimba Sidibe
Pour l’opérationnalisation de la Région de Dïoila nouvellement créée, les communautés de la localité ont validé, le dimanche dernier, les résultats de leurs concertations intercommunautaires. Il en ressort des attentes de la population quant à la configuration de la nouvelle région. Ainsi, la population de Dïoila souhaite pour leur...