Le taux de 40 % enregistré au 1er tour des législatives satisfait l’Association malienne pour le relèvement du taux de participation (AMRTPE) qui n’entend pas cependant dormir sur ses lauriers. D’où l’intensification de sa campagne pour le vote massif le 15 décembre, à l’occasion du 2e tour des législatives.

assemblee national mali

Partager sa vision sur le 1er tour des élections législatives du 24 novembre dernier était le thème d’une rencontre entre l’Association malienne pour le relèvement du taux de participation aux élections (AMRTPE) et les chefs de quartiers de la Commune VI, les leaders ou représentants des organisations et associations de la société civile opérant dans la Commune, les chefs religieux et la presse, samedi dernier.

L’AMRTPE escomptait un taux de participation aux législative de 30 à 35 %. Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Administration territoriale, la participation au 1er tour du 24 novembre 2013 s’élève à 40 %. Ce taux satisfait l’AMRTPE qui n’entend cependant pas dormir sur ses lauriers, mais sensibiliser et inciter davantage les populations à sortir massivement le 15 décembre pour le 2e tour.

Le taux de participation aux élections a été faible au Mali depuis l’instauration de la démocratie en 1991. Ceci a toujours affecté la crédibilité des scrutins ainsi que la légitimité des élus.

En  Commune VI par exemple, les députés de la législature qui s’achève avaient été élus avec un taux de 11 %, soit un peu moins pour ceux de la Commune I, élus avec 13 %. Un fort taux de participation des électeurs est donc un gage de crédibilité de l’élection et source de légitimité pour ceux qui seront choisis par les populations.

Pour faire des élections un succès sur le plan de la participation, l’AMRTPE, en partenariat avec le Pnud/Papem, a initié une série de rencontres avec les populations des 6 communes de Bamako, les écoles de la capitale ainsi que les cercles de Sikasso, Kadiolo, Koutiala, Yanfolila, Bougouni, Yorosso et Gourma-Rharous pour les inciter à voter.

Ces rencontres pour échanger sur la citoyenneté et l’importance du vote ont porté des fruits, puisque tirant un bilan à mi-parcours, à l’issue de la présidentielle et du 1er tour de ces législatives, Bisiri Coulibaly, le président de l’AMRTPE, s’est dit satisfait.

« Nous demandons aux candidats de respecter le verdict des urnes ou d’utiliser les voies légales en cas de réclamation« , lancera-t-il. Et de conclure : « Nous croyons en la population malienne, car elle sait que le vote n’est plus un secret ; que c’est un droit et un devoir. Qu’il faut choisir des personnes de confiance, des personnes crédibles qui pourront défendre les intérêts de la nation« .

Denis Koné

Les échos

ADAMAPolitique
Le taux de 40 % enregistré au 1er tour des législatives satisfait l’Association malienne pour le relèvement du taux de participation (AMRTPE) qui n’entend pas cependant dormir sur ses lauriers. D’où l’intensification de sa campagne pour le vote massif le 15 décembre, à l’occasion du 2e tour des législatives. Partager...