Suite à la violation de la loi 052, plusieurs femmes sont en colère. C’est le cas Khady N’Diaye : «J’en souffre, je suis révoltée et très déçue. C’est ridicule. Nous avons été exclues depuis longtemps et pire, nous sommes même étiquetées comme des ‘moussorobatigui’. J’ai sonné l’alarme depuis longtemps, quand la basse-cour est agitée, les mâles se font entendre et les femelles se tassent dans leur coin. Depuis le texte de l’accord, nous avons été ignorées, nos voix depuis longtemps sont étouffées et même méprisées.

Nous clamons notre citoyenneté malienne et réclamons nos droits. Les femmes se sont trop sacrifiées pour ce pays. Pour se faire entendre, il faut une rébellion des femmes. Nous réclamons notre droit à la gestion de la chose publique ; c’est la loi 052 qui nous accorde ça. Si ce n’est pas respecter, on tape du poing ensemble sur la table. Une liste des femmes compétentes existe déjà».

 

Source: Le Reporter

MaliwebmaliwebMaliweb Malijet Maliactumaliweb netPolitique
Suite à la violation de la loi 052, plusieurs femmes sont en colère. C’est le cas Khady N’Diaye : «J’en souffre, je suis révoltée et très déçue. C’est ridicule. Nous avons été exclues depuis longtemps et pire, nous sommes même étiquetées comme des ‘moussorobatigui’. J’ai sonné l’alarme depuis longtemps,...