Après sa visite au Cherif de Nioro, le médiateur de la CEDEAO Goodluck Jonathan a rencontré les leaders de la contestation. Ceux-ci ont fait part de leur mécontentement suite à la dispersion des manifestants et le harcèlement fait sur les commerçants au grand marché

 

Après quelques heures passées à Nioro du Sahel chez le Chérif Bouye Haidara, l’ancien président nigérian se démène comme un beau diable pour obtenir un terrain d’entente. Les responsables du M5 se réunissent urgemment ce soir afin d’accorder leurs violons et fortifier leurs revendications.
Après la rencontre avec l’ancien président nigérian, le porte-parole du M5-RFP Choguel Kokalla MAIGA a déploré l’attitude du gouvernement qui a procédé à des intimidations au niveau de beaucoup de commerçants dans les marchés. Selon lui, les commerçants sont menacés pour avoir participé à la marche de mardi à la place de l’indépendance. Il a aussi déploré la dispersion de leurs militants sans sommation, qui ont passé la nuit au niveau du monument de l’indépendance hier matin à coup de gaz lacrymogène et d’eau chaude.
Il s’est insurgé aussi contre les arrestations et condamnations expéditives de certains jeunes du mouvement après la fête. Le porte-parole estime qu’à chaque passage d’une délégation de la CEDEAO dans notre pays, le régime d’IBK utilise la force et les intimidations.
On évoque d’autres rencontres entre les acteurs en crise voire une tentative de rapprocher le président et les leaders du M5-RFP. En attendant leur décision de rencontrer ou pas IBK, les Maliens retiennent leur souffle. Mais est-il que la rupture de confiance est visible entre IBK et son opposition.

Bourama Kéïta

LE COMBAT

MaliwebPolitique
Après sa visite au Cherif de Nioro, le médiateur de la CEDEAO Goodluck Jonathan a rencontré les leaders de la contestation. Ceux-ci ont fait part de leur mécontentement suite à la dispersion des manifestants et le harcèlement fait sur les commerçants au grand marché   Après quelques heures passées à Nioro...