» » » Renouvellement bureau du CNPM : les deux camps à couteaux tirés

Renouvellement bureau du CNPM : les deux camps à couteaux tirés

Annoncée pour le 26 septembre 2020, puis reportée avant de se tenir dans des conditions particulières, l’élection à la tête du Conseil national du patronat malien(CNPM), n’a pas fini de faire parler. Alors que Amadou Diadié Sankaré, l’un des candidats se déclare élu à la tête d’un nouveau bureau, l’actuel président Mamadou Sinsy Coulibaly parle d’une non élection et envisage la poursuite du processus pour la tenue dans les conditions requises de l’Assemblée générale puis de l’élection du futur président du CNPM.

« L’élection a été reportée pour plusieurs raisons », a expliqué Mamadou Sinsy Coulibaly dans une déclaration ce 28 septembre 2020 au siège du CNPM. Compte tenu du scrutin de liste qui prévaut pour cette élection, le secrétariat général qui reçoit les candidatures a reçu deux listes. Ayant fait le constat des cas de doublures, c’est-à-dire de personnes qui figurent sur l’une et l’autre des deux listes,  le secrétaire général a donc demandé aux deux listes de reprendre, ce qui n’a pas été fait.

Aussi, selon Coulibay, plusieurs  personnes figurant sur la liste du candidat Amadou dit Diadié Sankaré sans leur aval ont envoyé des communications pour le signifier au dit candidat et demander leur retrait de sa liste de candidature.

Une situation qui a amené l’organisateur de cette élection, en l’occurrence le secrétariat général à s’enquérir de recommandations auprès d’instances en charge des élections au Mali. Ces dernières ayant conseillé un report du scrutin, le président en a donc pris l’initiative, conformément à ses prérogatives. Une décision notifiée par le secrétariat général mais qui n’a pas été respectée par la liste conduite par Monsieur Sankaré.

« Une  élection régulière s’est tenue samedi avec plus de 2/3 des délégués qui m’ont porté à la tête du patronat avec 89 voix. Je suis donc le président du patronat », a déclaré M. Sankaré. Une élection « légitime »  malgré les conditions particulières de sa tenue, estime, M. Sankaré . « Vu qu’il y avait les 2/3 des délégués qui étaient là, nous avons décidé avec le comité statutaire de tenir cette assemblée élective, qui était prévue et dont le calendrier a été approuvé par le bureau tout entier du patronat ».

Mais «  on ne peut pas être candidat et organiser l’élection », rétorque M. Coulibaly qui ajoute qu’il ne sait pas quelle liste a été présentée à son nom. « Cela n’est pas la légalité ».

Le mandat du bureau actuel  du CNPM prend fin le 10 octobre 2020 et une réunion du bureau prévue ce 29 septembre déterminera sans doute les prochaines étapes de ce nouvel épisode au sein du patronat malien.

Source: journaldumali
MaliwebEditorialPolitique
Annoncée pour le 26 septembre 2020, puis reportée avant de se tenir dans des conditions particulières, l’élection à la tête du Conseil national du patronat malien(CNPM), n’a pas fini de faire parler. Alors que Amadou Diadié Sankaré, l’un des candidats se déclare élu à la tête d’un nouveau bureau,...
Maliwebmali maliweb maliactu malijet com mali actu news ortm direct live infos2020 Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct