C’est parti pour la 5ème législature de la 3ème République du Mali, les Honorables ayant effectué leur rentrée parlementaire le 22 janvier dernier. Parmi eux, seulement 14 dames, ce qui est infiniment regrettable, mais elles seront, nous l’espérons, des femmes à poigne!

assemblee

 

Parmi ces Honorables au féminin, deux seulement l’ont emporté dès le 1er tour, le 24 novembre 2013. Il s’agit de la célébrissime Mme Haidara Aissata Cissé, plus connue sous le surnom de Chato, élue pour le compte de l’UM-RDA à Bourem. Signalons qu’elle faisait partie de la législature précédente, en tant qu’élue du PDES.

Mme Aicha Belco Maiga, élue RPM de Tessalit, fait son entrée à l’Assemblée nationale, transformant son essai de néophyte en matière de législatives en véritable coup de maître, après une campagne des plus difficiles. Mais cette élue locale depuis des années en a vu d’autres.

Une des revenantes à l’Assemblée est Mme Fatimata Niambali, elle aussi élue pour le compte du RPM, qui a profité du carton plein de son parti à San pour s’imposer à Bagadadji, où elle avait déjà occupé un siège d’Honorable entre 2002 et 2007. Elle sait donc à quoi s’en tenir en matière de travail parlementaire, tout comme Chato.

Parmi les toutes nouvelles, les Bleues de l’Hémicycle, Mme Oumou Simbo Kéita, élue RPM de la Commune V, ne cachait pas sa joie d’être parvenue à attraper un siège à l’Assemblée nationale. Si sa détermination est à l’image du sourire qu’elle affichait mercredi dernier, il faudra compter avec elle, Messieurs.

Mesdames Dioncounda Sacko de Diéma, Aïssata Haidara de Kéniéba, Rokia Traoré de Sikasso, Maïmouna Dramé de Ségou, Aminata Traoré de San, Belco Samassékou de Mopti, Aïssata Touré de Youwarou, Aziza Mint Mohamed de Tombouctou, Alhousna Malick Touré de Gao et Fatoumata dite Ténin Simpara de la Commune II du District de Bamako complètent ce quatuor d’Honorables députés de la législature 2014 – 2019. Nous vous les présenterons toutes plus longuement bientôt dans ces colonnes.

En attendant, espérons qu’elles auront la poigne de relayer dans l’Hémicycle la couleur «Rouge de colère» de leurs sœurs qui manifestaient devant l’Assemblée le 24 janvier, pour dire non à l’impunité pour les auteurs de violences faites aux femmes et autres atrocités commises dans les régions du Nord de notre pays.

Cette saine colère, elles pourront la manifester à leurs collègues dits Honorables qui n’ont dû leur élection à Bagadadji qu’à la levée des mandats d’arrêt émis contre eux. Un premier combat qui en vaut bien la peine, Mesdames les Honorables, n’est-ce pas?

Ramata Diaouré

SOURCE: Les Echos du Parlement
MALIACTUPolitique
C’est parti pour la 5ème législature de la 3ème République du Mali, les Honorables ayant effectué leur rentrée parlementaire le 22 janvier dernier. Parmi eux, seulement 14 dames, ce qui est infiniment regrettable, mais elles seront, nous l’espérons, des femmes à poigne!   Parmi ces Honorables au féminin, deux seulement l’ont...