Il devrait aboutir à une indemnisation des proches des victimes

 

Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés comparaitront, le jeudi 25 février, à la Cour d’appel de Bamako, un an après leur mise en liberté provisoire. Ce procès sur le fond pourrait ne pas déboucher sur un véritable débat contradictoire susceptible de conduire à la manifestation de la vérité. D’autant plus que des sources bien fondées évoquent une  » indemnisation  » déjà effective en partie des proches des bérets rouges tués.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebJusticePolitique
Il devrait aboutir à une indemnisation des proches des victimes   Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés comparaitront, le jeudi 25 février, à la Cour d’appel de Bamako, un an après leur mise en liberté provisoire. Ce procès sur le fond pourrait ne pas déboucher sur un véritable débat contradictoire susceptible...