Suite à la tournure inquiétante de la crise sociopolitique   actuelle au Mali, le parti, convergence pour le développement du Mali (CODEM), a tenu un point de presse au sein de son siège à Djelibougou, le dimanche 12 juillet 20220. L’objectif était de présenter ses condoléances aux familles des victimes de la manifestation du 10 et 11 juillet à Bamako et éventuellement proposer des solutions de sortie de crise. 

La   dernière manifestation du mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), le 10 juillet dernier, a brisé l’obstacle à ce que le Mali craignait depuis le début des contestations contre IBK et son régime.

Le bilan fait état de plusieurs morts, des blessés graves et des dégâts matériels importants. En cette douloureuse circonstance, le parti de l’ex-ministre HousseiniAmionGuindo ( Poulo) a fait un communiqué  pour   présenter  ses condoléances les plus émues aux familles des victimes  de ces derniers jours et souhaiter   prompt rétablissement aux blessés. Une occasion saisie par ce regroupement politique pour également condamner « les atteintes aux biens publics et privés ainsi que l’usage proportionné de la force ».

Concernant les décisions prises par le président de la République, la CODEM précise que l’une de ses prérogatives est la dissolution de l’Assemblée nationale et non une partie de cette institution, de quelques manèges que ce soit ».

À noter que le président de la République lors de ses adresses à la nation a promis d’user de tous ses pouvoirs pour apaiser le climat social.  Dans cette même logique d’apaisement, les responsables du parti CODEM ont demandé la libération de tous les manifestants arrêtés par les forces de l’ordre.  Une demande à laquelle, le parti de Poulo a ajouté « la démission du Premier ministre », Dr Boubou Cissé pour donner, dit-il, « de chance et de sens aux consensus recherchés pour la formation du nouveau gouvernement ».

Par ailleurs le parti CODEM a déclaré qu’elle « ne participera pas à un gouvernement non consensuel en état ». Elle a enfin manifesté sa solidarité à l’endroit de toutes les familles qui ont subi des dommages lors des manifestations notamment, la famille de l’Imam Dicko, celle de l’ancien président de l’Assemblée nationale Isaac Sidibé, celle du président du parti CODEM, HousseiniAmionGuindo etc.

Tout en reconnaissant les efforts fournis par la communauté internationale auprès du Mali dans la recherche de la paix et de la stabilité, le parti CODEM a réaffirmé cette volonté de s’impliquer davantage pour que le Mali puisse surmonter cette dure épreuve de son histoire.

Issa Djiguiba

Source: Journal le Pays-Mali

MaliwebPolitique
Suite à la tournure inquiétante de la crise sociopolitique   actuelle au Mali, le parti, convergence pour le développement du Mali (CODEM), a tenu un point de presse au sein de son siège à Djelibougou, le dimanche 12 juillet 20220. L’objectif était de présenter ses condoléances aux familles des victimes...