C’est avec un grand soulagement que la population a appris que le gouvernement d’Abdoulaye I. Maïga a obtenu un accord avec les sept syndicats de l’Education qui réclamaient prioritairement un statut autonome. Les projets de textes devraient être déposés prochainement dans ce sens. Il y a un ‘’mais’’, parce que le problème avec le gouvernement précédent n’a jamais été une difficulté d’obtention d’un accord, mais son application.

 abdoulaye idrissa maiga premier ministre chef gouvernement pm

Abdoulaye Idrissa va-t-il faire mieux que Modibo Keïta ? Le temps nous le dira. Lui a quand même plus de marge de manœuvre, étant lui aussi de la Famille (surtout du côté de Madame), tout comme le tout-puissant ministre des Finances, Boubou Cissé. Ce n’était pas forcément le cas de Modibo Keïta, non membre de la ‘’Famille restreinte’’ à qui Boubou Cissé pouvait facilement opposer une fin de non-recevoir.

Une question que l’on se pose maintenant avec la résolution heureuse de ces différentes crises : le RPM a-t-il artificiellement fait perdurer les crises ou était-ce simplement une incompétence de Modibo Keïta ? On penche plutôt pour la première hypothèse dans la perspective de faire partir Modibo Keïta, faire venir un ‘’Premier ministre maison’’ (du RPM), démontrer du coup les compétences des cadres du RPM, lequel en tirerait le bénéfice politique.

Dans la perspective très proche de 2018 On ne saurait comprendre autrement qu’on fasse souffrir la population pendant tout ce temps, et que le nouveau Premier ministre, comme s’il avait une baguette magique, parvienne à tout gérer en quelques semaines. Hormis la grève du SNESUP qui se poursuit depuis un mois maintenant. Tout cela paraît suspect.

Sorry Haïdara

Maliwebmaliweb netPolitique
C’est avec un grand soulagement que la population a appris que le gouvernement d’Abdoulaye I. Maïga a obtenu un accord avec les sept syndicats de l’Education qui réclamaient prioritairement un statut autonome. Les projets de textes devraient être déposés prochainement dans ce sens. Il y a un ‘’mais’’, parce...