Un atelier de mise à niveau des organisations de la société civile dans la perspective du lancement des opérations de révision annuelle des listes électorales 2021 se tient depuis hier à Bamako. L’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, en présence du représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement au Mali (Pnud), Jo Scheuer et des membres du corps diplomatique accrédité dans notre pays.

Cette rencontre, qui prend fin aujourd’hui, vise à doter les représentants des organisations de la société civile des capacités et ressources nécessaires devant leur permettre de mener avec succès la campagne de sensibilisation et de mobilisation des populations, notamment les jeunes et les femmes, sur tout le territoire national. Afin qu’elles participent massivement aux opérations de révision annuelle des listes électorales prévues du 1er octobre au 31 décembre prochains. Cette opération de révision va concerner trois volets essentiels : l’inscription, la radiation et le transfert d’électeurs.

Pour le représentant résident du Pnud, la sensibilisation est un élément clé de la transparence du processus électoral, ajoutant qu’elle contribue à l’équité et à l’égalité entre les citoyens en promouvant le droit de vote et le principe «un homme, une voix ». Appuyant ses propos, Jo Scheuer a fait savoir que des citoyens qui ne savent pas où s’inscrire sur les listes électorales, quand et où retirer leurs cartes d’électeur ne pourraient pas voter le jour du scrutin.

De même, un citoyen qui ne sait pas marquer un bulletin unique peut voir son vote invalidé lors du dépouillement des voix. D’où la nécessité de la sensibilisation qui permet, selon lui, d’assurer la dissémination d’une information objective, neutre et équilibrée sur ce que les électeurs doivent savoir avant d’aller voter.

De son côté, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a réitéré l’engagement du gouvernement à créer les conditions pour une expression démocratique, transparente et inclusive de tous les Maliens vivant aussi bien sur le territoire national qu’à l’extérieur. Selon le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, cet engagement se matérialise dans le Plan d’action gouvernemental notamment à travers l’axe 3 : organisation des élections transparentes.

Le ministre Maïga a, par la suite, estimé qu’à la fin de cette rencontre, les participants seront dotés d’outils nécessaires pour la bonne conduite de leur mission d’information, de sensibilisation et d’éducation civique électorale. Il a remercié les Partenaires techniques et financiers, notamment le Pnud et l’Union européenne pour leurs appuis constants au processus électoral de notre pays.

Bembablin DOUMBIA

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitique
Un atelier de mise à niveau des organisations de la société civile dans la perspective du lancement des opérations de révision annuelle des listes électorales 2021 se tient depuis hier à Bamako. L’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le...