Dans un communiqué dont nous avons reçu une copie, la direction du parti de feu Soumaila Cissé affirme que les missions de restitution ne sont nullement autorisées

Il me revient que , poursuivant sur la lancée du 23 octobre 2021, les mêmes camarades qui se sont donnés en spectacle devant les délégués du parti à la 10 ème conférence nationale par l’envahissement de la tribune, la destruction du matériel de sonorisation, des grossièretés à l’endroit de certains membres du présidium, la menace de porter la main sur un vice président du parti, ont décidé, prétextant des missions de restitution des résultats de la 10 ème conférence nationale, d’entreprendre les sections de notre parti pour l’organisation de conférence de section destinées à exiger de la direction du parti l’organisation d’un congrès extraordinaire.

De telles pratiques devenues fréquentes n’ honorent point notre parti et annihilent tous les efforts consentis par ailleurs pour maintenir l’unité et la cohésion,gages de notre succès aux prochaines échéances électorales.

J’en appelle encore une fois au rassemblement et au respect des textes de notre parti comme le dit la majorité des cadres du parti, aujourd’hui, nous avons mieux à faire que d’aller à un congrès extraordinaire.

Je tiens par cette adresse à porter à la connaissance des militants que ces missions tractationnelles n’ont nullement été autorisées par la direction du parti et que ce qui en sera l’issu ne saurait l’engager.

Pour la sauvegarde de la cohésion et l’unité de notre parti, j’exhorte les initiateurs de ces missions à faire preuve de plus de retenue

Le 1 Vice Président

Pr Salikou Sanogo

Source : Le Point

MaliwebPolitique
Dans un communiqué dont nous avons reçu une copie, la direction du parti de feu Soumaila Cissé affirme que les missions de restitution ne sont nullement autorisées Il me revient que , poursuivant sur la lancée du 23 octobre 2021, les mêmes camarades qui se sont donnés en spectacle devant...