Le samedi 9 juin dernier, la coordination de la  jeunesse ADEMA/PASJ de la commune  VI a organisé une rupture collective de jeûne à leur siège à Yirimadio. L’évènement était  présidé par le président  du parti, Pr Tièmoko Sangaré non moins ministre des Mines et du Pétrole, accompagné par plusieurs membres de son bureau. C’était en présence du secrétaire général de la section VI, Mahamane Touré, de plusieurs  membres de la section VI et de nombreux militants venus des quartiers de la Commune VI.

Selon Pr Tièmoko Sangaré, cette rupture collective de jeûne est  une initiative qui démontre la vitalité du parti au niveau de sa jeunesse en Commune VI.  Et en même temps, elle dénote la prise de conscience par ces jeunes de la nécessité d’être unis et d’agir ensemble. Il leur a demandé de continuer dans ce sens.  Le président de l’ADEMA a saisi cette occasion pour édifier les jeunes sur l’orientation actuelle prise par le parti par rapport à l’élection présidentielle à venir. Avant de rappeler que le 19  mai dernier,  l’ADEMA/ PASJ lors de sa 3ème  conférence nationale extraordinaire a décidé d’apporter son soutien à la candidature du président Ibrahim Boubacar Keita dès le 1er  tour  après une mure réflexion qu’ils ont amenée. « Nous avons placé cela dans le cadre d’une plateforme qui a été déjà signée », a-t-il souligné.  Avant  de  les mettre en garde contre les spéculations en cours de la part d’un certain nombre de personnes  qui prétendent parler au nom de l’ADEMA.

« Est ADEMA aujourd’hui, le militant qui respecte les décisions des instances du parti et la dernière décision s’impose à tous les militants. J’engage les militants et surtout les jeunes de la Commune VI à jouer leur partition dans le cadre de la campagne à venir, que chacun s’emploie à faire en sorte que le candidat que nous avons décidé de soutenir passe…..Et quand il va passer, que l’ADEMA se mette en situation d’apporter tout ce qu’elle peut pour l’aider  à poursuivre la restructuration du pays, à faire en sorte que le pays retrouve sa situation d’antan….», a-t-il déclaré.

A sa suite, Mahamane Touré, secrétaire général de la section ADEMA de la Commune VI dira que cette rupture collective de jeûne se place dans le cadre des activités du parti et spécifiquement de la jeunesse du parti en Commune  VI. Selon lui, pendant le mois de ramadan, il est habituel que chacun organise la rupture chez lui. Mais dans le cadre de la solidarité dit-il,  il est bon pour les gens appartenant à une même communauté politique de se retrouver  pour faire la rupture ensemble dans la convivialité, la camaraderie afin de cultiver cette solidarité qui est prônée par le parti.  S’agissant de la décision du parti pour les élections présidentielles, il dira que l’ADEMA a pris une position qui consiste à se mettre dans le cadre de la coalition pour soutenir le président de la République actuel. Car d’après lui, le parti ADEMA a partagé ce mandat avec lui, aussi il fait partie de la mouvance présidentielle qui a géré le pays durant les 5 ans de son mandat.

Il a invité les militants de l’ADEMA à faire attention aux marchands d’illusions parce que le parti a déjà pris une décision.

F. Sissoko

 

Source: Tjikan

MaliwebPolitiqueibrahim boubacar keita
Le samedi 9 juin dernier, la coordination de la  jeunesse ADEMA/PASJ de la commune  VI a organisé une rupture collective de jeûne à leur siège à Yirimadio. L’évènement était  présidé par le président  du parti, Pr Tièmoko Sangaré non moins ministre des Mines et du Pétrole, accompagné par plusieurs...