Décider la reprise des classes, sans avoir trouvé en amont un compromis avec le corps enseignant en grève, relève du cinéma voire de la fourberie.

L’agenda du gouvernement est de permettre aux rejetons des tenants du pouvoir qui sont dans les écoles privées, de faire les examens.
Ça faisant, leurs enfants devant poursuivre leurs études à l’extérieur, validant ainsi leur année scolaire. Secret de polichinelle !!!

Quant aux enfants de pauvres qui sont dans les écoles publiques, ils sont laissés pour compte.

Deux poids deux mesures comme d’habitude!!!

ISD

Source: Bamada.Net

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Décider la reprise des classes, sans avoir trouvé en amont un compromis avec le corps enseignant en grève, relève du cinéma voire de la fourberie. L'agenda du gouvernement est de permettre aux rejetons des tenants du pouvoir qui sont dans les écoles privées, de faire les examens. Ça faisant, leurs enfants...