racine seydou thiam directeur chef communication conseiller presidence republique conference discoursLe patron de la communication présidentielle, Racine Thiam, était mercredi dernier face à la presse pour encore donner de la visibilité ou faire des éclairages sur les activités du président de la République. Il a rendu un hommage mérité à la presse malienne pour, selon lui, sa gestion responsable patriotique et républicaine des informations sur la santé du chef de l’Etat.

 

“Je pense qu’à notre niveau, nous avons été le plus transparent possible au moment où nous avions eu les informations nécessaires, parce que la santé d’un président est au-delà de la communication, elle relève de la raison d’Etat. Et l’ensemble de la presse a joué le jeu, ce qui a apaisé la population”, a-t-il martelé.

Sur le quotidien des Maliens, le patron de la communication du palais a souligné que le président IBK est conscient des difficultés et des désagréments que connaissent la population malienne dans son ensemble, qui ont pour noms l’insécurité, le manque d’électricité et d’eau, etc.

“Il faut que l’on se souvienne aussi d’où on est parti, tous les efforts qui ont été faits pendant ces trois dernières années pour remettre l’Etat en l’endroit parce qu’un Etat qui n’est pas sur ses deux pieds ne peut pas faire face convenablement face aux problèmes qui se posent à lui”, s’est-il défendu. Et d’égrener les priorité que sont la sécurité, la dignité du peuple malien à travers son indépendance par rapport à sa défense.

Il ajoutera que notre armée a pu faire ces deux dernières années des progrès considérables. En témoignent, selon lui, les prouesses des services de sécurité et de renseignements qui leur ont le satisfecit des partenaires “qui reconnaissent que le Mali est devenu un maillon fort dans la lutte contre le terrorisme”.

En termes de performance économique, “nous avons fait des progrès inespérés dans notre situation. Le FMI vient de dire que non seulement le Mali a eu des performances énormes avec 6 % de croissance en 2015 mais aussi a pu maîtriser l’inflation à moins de 1 %. Et le FMI nous dit que 2016 sera mieux que 2015 en terme d’agrégat”, s’est-il réjoui.

 

Ambitions

M . Thiam a informé que le FMI vient de valider le projet stratégique du Mali 2016 qui est un projet d’infrastructures permettant au-delà de la maîtrise de la structure économique de se lancer vers le développement et le progrès. “Pour cela, le gouvernement a entrepris cette année de mobiliser 120 milliards dont 101 milliards sur budget propre de l’Etat pour les infrastructures dans le domaine routier, l’énergie et l’eau”, a-t-il indiqué.

Sur les difficultés actuelles d’eau et d’électricité, il a affirmé que cette situation est liée en partie aux problèmes conjoncturels et structurels. Au nombre des problèmes conjoncturels, il a évoqué la canicule en cette période qui a battu tous les records de ces dernières années.

Et le patron de la communication présidentielle de prévenir : “Le problème structurel qui demeure, demeurera tant que les dispositions ne sont prises sur le long terme en anticipant l’évolution démographique de notre pays. Je pense que le gouvernement a non seulement apporté des solutions conjoncturelles urgentes pour y faire face, et si le gouvernement n’avait pas fait ça, je pense que le problème d’eau et d’électricité allait être plus important cette année que ça ne l’avait jamais été. C’est vrai que les difficultés demeurent. Nous comprenons la plainte des Maliens ; nous les enregistrons et nous disons qu’au-delà des réponses d’urgence, nous travaillons à des réponses structurelles. Nous comprenons les difficultés de la population pendant cette période de canicule et s’est ressenti jusqu’au plus haut niveau de l’Etat”, a-t-il indiqué.

Sur l’agenda présidentiel de ce mois de mai, Racine dira que le chef de l’Etat se prépare pour des déplacements en Ouganda à l’invitation du président Museveni pour son investiture, pour le sommet du Nigeria sur Boko-Haram et en fin un déplacement sur la Turquie.

Oumar B. Sidibé

 

 

Source : l’indicateur du renouveau

MALIACTUPolitiqueibrahim boubacar keita
   Le patron de la communication présidentielle, Racine Thiam, était mercredi dernier face à la presse pour encore donner de la visibilité ou faire des éclairages sur les activités du président de la République. Il a rendu un hommage mérité à la presse malienne pour, selon lui, sa gestion responsable...