Comme sur des roulettes, la victoire du candidat Ibrahim Boubacar Kéïta de la coalition Ensemble Pour le Mali se dessine. Non seulement les résultats de la Cour Constitutionnelle le confirment dans son statut de favori, mais il a de plus obtenu 0,28% qui le propulse de 41,42% à 41,70% pour le second tour.

Le mercredi 7 août dernier, la Cour Constitutionnelle du Mali a donné les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, après ceux provisoires du 2 août dernier par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

Au cours de l’audience qui s’est tenue à cet effet, la Cour Constitutionnelle a publiquement rendu son Arrêt après avoir exposé et justifié en détails les différents recours et toutes les autres réclamations en annulation.

Sur la forme, les requêtes des candidats ont été jugées recevables par la Cour. Mais, elles seront coincées sur le fond en ce qui concerne la plupart, car, certains des recours  ont été jugés irrecevables par la Cour  parce qu’introduits après délai du 3 août et ne sont sur aucune base juridique et ne sont « ni signé, ni daté, ni certifié…».

En ce qui est de la récusation des six membres de la Cour dont Mme le Président Manassa Dagnoko, par Soumaïla Cissé et compères, la Cour l’a rejetée, parce que n’étant pas prévue par les textes maliens.

La Cour a ensuite donné les résultats qui donnent par ordre de mérite : Ibrahim Boubacar Kéïta avec 41,70% des voix exprimés, Soumaïla Cissé : 17,78%; Aliou Boubacar Diallo : 8,03% et Cheick Modibo Diarra avec 7,39%. S’en suivent : Housseïni Amion Guindo : 3,90% ; Oumar Mariko : 2,33% ; Modibo Koné : 2,29% ;  Choguel Maïga : 2,16% ; Harouna Sangaré : 1,80% ; Mamadou Oumar Sidibé : 1,70% ; Modibo Sidibé : 1,42% ; Kalfa Sanogo : 1,22% ; Mamadou Igor Diarra : 1,13% ; Modibo Kadjoké : 0,95% ; Moussa Sinko Coulibaly  : 0,95%; Adama Kané: 0,82%; Daba Diawara : 0,72%,  Mountaga Tall: 0,64% ; Dramane Dembélé : 0,59%; Mohamed Ali Bathily : 0,55%; Hamadoun Touré : 0,54%;  Yeah Samaké : 0,52%; Mamadou Traoré : 0,39% et Mme Kanté Djénéba N’Diaye : 0,38%.

Suivant les textes maliens en matière électorale, IBK et Soumaïla Cissé sont les deux candidats autorisés à se présenter au second tour. Aussi, ces deux plus, Aliou Boubacar Diallo et Cheick Modibo Diarra auront droit à la moitié de leurs cautions  des 25 millions de francs CFA versés au Trésor Public, vu qu’ils ont obtenu plus de 5% des suffrages exprimés.

Si avec le taux de participation de  42,70%  et que les résultats définitifs du 1er tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 ont propulsé davantage IBK, c’est parce que la Cour a validé 1176 votes des bulletins annulés au premier tour et les a répartis sur les voix de chaque candidat, relativement au vote exprimé. Ce qui fait que le score a rehaussé pour certains et régressé pour d’autres.

Le dimanche 12 août prochain, les Maliens sont de nouveau invités aux urnes pour arbitrer, tel le remake de 2013. Entre IBK et Soumaïla Cissé, l’affiche s’annonce rude, mais le score d’IBK revu à la hausse présage des meilleurs lendemains du 12 août 2018.

Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire

MaliwebPolitiquecheick modibo diarra,Mountaga Tall,moussa sinko coulibaly
Comme sur des roulettes, la victoire du candidat Ibrahim Boubacar Kéïta de la coalition Ensemble Pour le Mali se dessine. Non seulement les résultats de la Cour Constitutionnelle le confirment dans son statut de favori, mais il a de plus obtenu 0,28% qui le propulse de 41,42% à 41,70%...