Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Hamadoun Touré, a reçu mardi dernier dans la salle de conférence de son département, les opérateurs de téléphonie mobile et des patrons de start-up. Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des visites de prise de contact du nouveau ministre avec les structures (publiques comme privées) relevant de son département.

 

Objectif : poser les jalons d’un nouveau partenariat entre les autorités et les opérateurs ; explorer par la même occasion les voies et moyens devant permettre de couvrir la totalité du territoire national, et voir ensemble les possibilités d’une baisse des tarifs de communication et l’amélioration de la qualité des services aux usagers.

Intervenant à cet effet, Dr Hamadoun Touré expliquera qu’il entend rassembler l’écosystème des Technologies de l’information et de la communication (Tic) dans sa globalité afin d’établir les règles sur lesquelles l’accent sera mis pour mieux produire du service et au bénéfice du pays. «Je connais bien cette industrie. Nous allons voir les stratégies et les voies et moyens qu’il faut adopter pour la réalisation des ambitieux objectifs qu’on s’est fixés», a-t-il énoncé. En la matière, a ajouté l’ancien patron de Smart Africa, le partenariat avec les opérateurs de téléphonie mobile sera gagnant-gagnant.

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, qui fut secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT), a promis d’être l’avocat des opérateurs auprès des autorités et vice-versa. «Je suis convaincu que les Tic seront l’outil principal pour la réalisation des grands objectifs que le président de la Transition s’est fixé. J’estime également qu’elles auront un rôle important dans l’organisation d’élections libres et transparentes et acceptées de tous», a-t-il confié.

Pour le ministre Touré, l’utilisation des Tic dans toute sa dimension pourrait créer des emplois pour les jeunes. Car, il existe des opportunités et des innovations que pourront exploiter des jeunes pour créer des entreprises afin de trouver des solutions à certains problèmes de nos compatriotes.

À leur tour, les directeurs généraux de Sotelma-Malitel et d’Orange Mali, respectivement Abdel Aziz Beddini et Alassane Diene, ont félicité le ministre Touré pour sa nomination à la tête du département. «Une vraie chance pour le secteur», selon eux. En réponse à l’intervation du chef du département en charge de la Communication, les patrons des deux plus grands réseaux de téléphonie mobile au Mali ont promis que les résultats escomptés seront atteints si tous les acteurs travaillent ensemble et dans la même direction. Ils ont renouvelé leur volonté à accompagner les nouvelles autorités à relever les défis ensemble.

Pour sa part, le président de l’Association des startupeurs du Mali, Dr Mamadou Gouro Sibibé, a expliqué que les start-ups ont besoin d’être écoutées. Les jeunes entreprises évoluant dans ce secteur arrivent, selon lui, à faire des merveilles avec un moyen financier très limité. Il a appelé les autorités à les soutenir et à les accompagner, car le secteur regorge des potentialités qui sont sous-exploitées.

Abdoul Karim COULIBALY

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitique
Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Hamadoun Touré, a reçu mardi dernier dans la salle de conférence de son département, les opérateurs de téléphonie mobile et des patrons de start-up. Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des visites de prise de contact du nouveau ministre avec...