C’est dans le but de soutenir la prolongation de la transition que les mouvements et associations politiques de Sikasso ont organisé, samedi dernier au Stade Babemba Traoré, un meeting. La rencontre qui a regroupé plus d’un millier de personnes était présidée par le maire de la Commune urbaine, président de la coordination des associations pour le développement de Sikasso, Kalfa Sanogo. Y étaient présents, le président de la commission d’organisation du meeting Yaya Traoré, le président du conseil régional de la société civile Dialakoro Keita, le coordinateur régional du M5-RFP de Sikasso, le représentant du mouvement Cheick Mohamed Ould Bouyé Haïdara, Cheicknè Fofana. Dans la foulée, on notait également la présence du mouvement yèrè wolo debout sur les remparts, le conseil régional des jeunes et plusieurs autres organisations et associations venues du District de Bamako et des cercles de Sikasso.

 

«Sikasso soutient les forces armées maliennes dans la lutte contre le terrorisme», «Sikasso soutient la prorogation de la Transition», «soutien aux forces armées maliennes dans leur lutte de libération du territoire national», tels étaient les messages qu’on pouvait lire sur les pancartes et les banderoles des manifestants. À l’entame de son intervention, le maire de la Commune urbaine/le président de la coordination des associations pour le développement de Sikasso, Kalfa Sanogo a indiqué que l’heure est grave car la patrie est en danger. «Des champs sont désertés, les récoltes brûlées, les écoles fermées, les bétails enlevés et des centres de santé fermés», a-t-il affirmé, ajoutant que les élections ne peuvent pas se tenir dans ces conditions. À cet effet, poursuivit-il, le président de la coordination des associations pour le développement de Sikasso a indiqué que son mouvement soutient la Transition jusqu’à ce qu’il ait un minimum de sécurité dans le pays. Auparavant, il avait rappelé l’attaque récente de Blendio qui marque jusqu‘à présent les esprits. Rappelons que les otages de cette attaque de Blendio ont été récemment libérés. 
Pour le président du conseil régional de la société civile Dialakoro Keita, les terroristes sont présents à Denderesso, Tièrè et Yorosso. «Il est temps qu’on soutienne la Transition, car nous ne souhaitons que la stabilité du pays», a-t-il souligné.

Selon le dirigeant du mouvement yèrè wolo, Adama Ben Diarra, le courage et l’engagement du colonel Assimi Goïta pour l’amour de son pays est salutaire. C’est pour cela que la Transition doit être prolongée. Les bénédictions pour une Transition apaisée, sécurisée et refondée où il fait bon vivre a constitué le clou de l’évènement.

Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitique
C’est dans le but de soutenir la prolongation de la transition que les mouvements et associations politiques de Sikasso ont organisé, samedi dernier au Stade Babemba Traoré, un meeting. La rencontre qui a regroupé plus d’un millier de personnes était présidée par le maire de la Commune urbaine, président...