C’est aux pieds du Monument de l’indépendance que le chef de file de l’opposition malienne, l’honorable Soumaila CISSE, a procédé, hier dimanche 8 juillet, au lancement officiel de sa campagne pour la présidentielle, dont le 1er tour est prévu pour le 29 juillet prochain. Une troisième après les tentatives de 2002, 2103. M. CISSE, qui s’est présenté comme le candidat de l’alternance, a appelé à une campagne apaisée avec un véritable débat démocratique basé sur les programmes des candidats.

Parmi les personnalités présentes à cette cérémonie, il y avait Habib DEMBELE dit Guimba National et son mouvement : « Mali y’an bèe de ta yé » ; l’Ambassadeur Cheikh Sidi Diarra, ancien SG adjoint des Nations Unies ; l’honorable Niamé KEÏTA, ancien député RPM élu à Nara ; le Dr Mamadou DIALLO, également ancien membre du BPN du RPM ; Mamba COULIBALY, président du Collectif des régions non opérationnelles. Un collectif, dit-on, qui vient d’apporter son soutien au candidat Soumaila CISSE, etc.
Selon ses partisans, la candidature de Soumaila CISSE est soutenue par près de 600 organisations regroupées au sein d’une Plateforme d’alliance de 36 partis politiques, 312 associations, 198 clubs de soutien et 48 mouvements politiques, etc.
Pour son directeur de campagne, Tiébilé DRAME, les Maliens ont souffert durant le premier quinquennat du président Ibrahim Boubacar KEÏTA et ce renouvellement leur offre la chance de changer cette situation, le 29 juillet.
Devant des milliers de partisans rassemblés sur le Boulevard de l’indépendance, scandant ‘’Boua baa bla’’, Soumaila CISSE a indiqué que notre pays était face à un choix majeur : continuer sur le chemin actuel qui conduit à l’échec ou se redresser pour redevenir ce que le Mali a toujours été (un pays stable, libre, uni et fier).
Faisant l’état des lieux de la nation, il a fait savoir que notre pays vit une insécurité sans précédente dans le Nord et le Centre. Il est aussi miné par la pauvreté, le chômage, la corruption, etc. Ce qui fait dire à Soumaila CISSE que le Mali a trop de défis à relever. C’est pourquoi, a-t-il fait savoir, cette élection doit ‘’nous permettre de choisir ensemble les bonnes solutions pour restaurer la paix et l’espoir’’. Il se dit conscient que :
« Pour que cette élection présidentielle soit aussi une chance pour notre pays, il faut voter massivement. Allez retirer vos cartes d’électeur, c’est très important. Et le jour du vote, il faudra être vigilant contre la fraude ».
« Ce rendez-vous est pour vous et pour le Mali. Tout dépend de vous, et cette élection est la vôtre, ne vous la laisser pas voler. Nous accepterons plus la fraude », a-t-il galvanisé.
Le programme pour l’élection 2018 de Soumi champion est basé sur 5 axes : restaurer la paix, la sécurité et l’autorité de l’État ; instaurer un véritable dialogue entre tous les fils du pays ; mettre l’État au service des populations ; donner aux femmes et aux jeunes la place qui leur est due ; instaurer une économie performante et solidaire.
« Porter par votre soutien sur ma personne, je m’engage à ramener la paix et l’unité ; redonner à l’État toute son autorité, et permettre à l’armée de reconquérir les territoires perdus », a-t-il lancé sous un tonnerre d’applaudissements.
Pour M. CISSE, le Mali, notre pays, ne peut plus être spectateur de son destin comme c’est le cas, depuis 5 ans. Il s’agit désormais de rétablir un véritable dialogue entre toutes les communautés pour qu’elles puissent vivre en paix. Il s’est engagé lutter contre le clientélisme, et à défendre l’intérêt général des Maliens.
« J’exigerai des serviteurs de l’État, une probité exemplaire. Aucun membre de ma famille n’aura une fonction officielle ; je serai le président de l’unité, de la réconciliation et de la concorde nationale ; je serai le président de la transparence, de la loyauté et de la dignité, mais surtout du travail nuit et jour », a promis Soumaïla Cissé.
Tour à tour, les différents intervenants ont invité les participants à aller retirer leurs cartes d’électeur pour aller voter le 29 juillet.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info-matin

MaliwebPolitiquesoumaila cisse
C’est aux pieds du Monument de l’indépendance que le chef de file de l’opposition malienne, l’honorable Soumaila CISSE, a procédé, hier dimanche 8 juillet, au lancement officiel de sa campagne pour la présidentielle, dont le 1er tour est prévu pour le 29 juillet prochain. Une troisième après les tentatives...