Soumeylou Boubèye Maïga est un grand acteur du Mouvement Démocratique de Mars 1991. Il est parmi les fondateurs de l’association politique « ADEMA » et du parti politique « ADEMA-PASJ ».

Il a participé à tous les pouvoirs qui se sont succédé depuis l’avènement de l’ère démocratique.

Pendant le règne du président Alpha Oumar Konaré, il a été le directeur général de la Sécurité d’Etat pendant près de six ans. Ce qui lui a permis d’être au parfum de plusieurs dossiers délicats. Son passage dans ce service stratégique de l’Etat lui a permis de tisser de solides relations et de créer un important réseau de renseignements.

Sa solide expérience acquise pendant sa longue période de lutte pour l’avènement de la démocratie lui a permis, en tant que Premier Ministre depuis Janvier 2018, de redorer un peu plus l’image ternie du pouvoir du président IBK.

Cet homme intelligent et ambitieux aspire à devenir un jour le premier magistrat de ce pays.

Cette ambition politique pourrait-il être un obstacle à sa future ascension et provoqué sa décadence. Wait and see.

Ne faudrait-il pas craindre qu’il subisse le même sort que le général Gilbert Djindjéré du Burkina Faso ? A la différence de ce dernier qui est militaire, Soumeylou Boubèye Maïga est un professionnel de la presse. Mais ils ont en commun le fait d’avoir été des responsables des Services de renseignements et d’être des hommes de réseaux.

Ainsi, la décadence du Général Gilbert Djindjéré a été vertigineuse. Du statut de personnalité la plus crainte, il est devenu la personnalité la plus honnie.

Gilbert Djindjéré, durant tout le règne du président Blaise comparé, a été son homme de main et son bras séculaire prêt à exécuter toutes les sales besognes.

Il était l’homme fort des Services de renseignements de son pays. Il était tellement puissant qu’il était respecté, même en dehors de son pays. Comme SBM, c’est un homme de réseaux.

Il entretenait de solides relations avec les services de renseignements à travers le monde, mais surtout avec les services occidentaux. Il a été le négociateur attitré pour la libération des otages occidentaux enlevés dans le Sahel par les terroristes islamistes.

A cause de son ambition démesurée et de son égocentrisme, il se retrouve actuellement entre les mailles de la justice de son pays pour avoir tenté de renverser le pouvoir de transition qui était en place au Burkina Faso.

Je souhaite que le Premier Ministre SBM puisse tirer des leçons du cas du général Gilbert Djindjéré pour éviter les pièges de l’histoire.

Il y a une réalité qui est indéniable, cet homme, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, a été la personne qui a, par son talent et sa compétence, sauvé le pouvoir du président IBK de la dérive. Cette personnalité, quels que soient ses défauts, mérite notre respect et notre reconnaissance.

Mais quel que soit son mérite, il vient de ternir un peu plus son image en acceptant d’être complice de la présente mascarade électorale.

En tant qu’acteur majeur du Mouvement Démocratique, il aurait pu redorer son blason en organisant une élection présidentielle transparente, crédible et apaisée. Mais malheureusement, les intérêts personnels ont primé sur les intérêts de la Nation.

Pour tout démocrate convaincu, un second mandat pour IBK ne peut être qu’une catastrophe pour le Mali.

Bamako, le 18 Aout 2018

Yacouba Coulibaly

Administrateur des Postes à la retraite.

Source: Le Pays

MaliwebcontributionMaliweb Malijet MaliactuPolitiqueadema-pasj
Soumeylou Boubèye Maïga est un grand acteur du Mouvement Démocratique de Mars 1991. Il est parmi les fondateurs de l’association politique « ADEMA » et du parti politique « ADEMA-PASJ ». Il a participé à tous les pouvoirs qui se sont succédé depuis l’avènement de l’ère démocratique. Pendant le règne du président Alpha Oumar Konaré,...