Si beaucoup de soutiens politico-civils de l’ex-junte se font discrets à l’heure du procès, ce n’est pas le cas du député de Kolondiéba Oumar Mariko. Lui qui tient à s’assumer jusqu’au bout, est à Sikasso pour soutenir le général Amadou Haya Sanogo. Il a été aperçu hier vendredi dans la salle d’audience, avant de se faire prier de quitter la salle puisque n’étant pas muni de badge.honorable-oumar-mariko-depute-sadi

En tout état de cause, on peut dire que le président du Sadi est resté loyal vis-à-vis de Sanogo jusqu’au bout. Il est même digne, à l’opposé de certains opportunistes qui ont fait les beaux jours de Kati, mais qui, aujourd’hui, n’aiment plus se voir associer aux faits des ex-putchistes.

Le procès du chef de l’ex-junte, Amadou Haya Sanogo, mobilise des foules du côté du Kénédougou où ses partisans militaires et politiques se sont donnés rendez-vous. On parle d’une centaine de militaires ou familles de militaires de Kati ayant fait le déplacement pour soutenir leur champion. Cette centaine de militaires, généralement habillés en civil, est actuellement présente dans la ville pour soutenir l’ex-putschiste en chef.

Accompagnés de l’épouse de Sanogo et de son frère ainé, ces militaires sont arrivés dans un convoi de plusieurs véhicules la veille de l’ouverture du procès. Ils auraient pris leur quartier dans une villa située derrière l’hôtel Maissa. Un club de soutien à Sanogo est aussi actif dans les rues de Sikasso.

source:malijet

MaliwebPolitiqueoumar mariko sadi
Si beaucoup de soutiens politico-civils de l’ex-junte se font discrets à l’heure du procès, ce n’est pas le cas du député de Kolondiéba Oumar Mariko. Lui qui tient à s’assumer jusqu’au bout, est à Sikasso pour soutenir le général Amadou Haya Sanogo. Il a été aperçu hier vendredi dans...