Les Associations de la société civile, Partis politiques, Syndicats et autres s’étaient donné rendez-vous à la place de l’Indépendance le vendredi dernier pour soutenir notre Armée nationale.

A l’entame du meeting organisé par l’Opposition malienne, le ton a été donné par l’exécution de l’Hymne national par les militants, venus nombreux pour la circonstance. Ils étaient des milliers d’hommes et femmes à répondre à l’appel des organisateurs.

Plusieurs banderoles et pancartes comportaient des slogans hostiles aux forces étrangères au Mali, notamment Barkhane et MINUSM, sur lesquelles. Sur ces banderoles on pouvait lire: ” La France dégage, MINUSMA dégage, abas la France”.

Ce meeting a enregistré la présence de plusieurs personnalités politiques et de la société civile dont le chef de file de l’opposition, non moins président du Front pour la sauvegarde de la Démocratie (FSD) Soumaila Cissé, Mountaga Tall, Choguel K. Maiga Hamadoun Amion Guindo, Me Bathily, Mme Sy Kadiatou Sow, Moussa Sinko Coulibaly et plusieurs autres personnes.

Dans une déclaration lue par le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo, les organisateurs réitèrent leur soutien à l’Armée nationale pour sauver la patrie et souhaitent prompt rétablissement à tous les blessés de guerre.

“La défense de la patrie doit être assurée par l’Armée nationale et non les forces étrangères ” a martelé Hamadoun Amion Guindo.

Les organisateurs réaffirment leur soutien et engagement pour la défense de l’intégrité territoriale du Mali et surtout de l’unité nationale. Ils lancent un appel pressant à tout le peuple malien pour faire bloc dernière l’Armée nationale.

Par ailleurs, les organisateurs souhaitent que les personnalités civiles et militaires qui ont détourné les ressources destinées à notre armée soient remises immédiatement à la justice pour les juger et les punir sévèrement selon la loi. Pour eux, le détournement des fonds destinés à l’achat des avions est la source des difficultés que rencontre notre Armée sur le terrain. D’autant plus qu’elle ne dispose pas de moyens aériens, elle ne peut pas faire face à un adversaire bien équipé et très déterminé. Ils ont dénoncé aussi le changement fréquent au sein de la chaine de commandement et le manque de reconnaissance de sacrifices consentis.

Les organisateurs ont tour à tour pris la parole pour fustiger la France et la MINUSMA.

Le général Moussa Sinko Coulibaly accuse le Président de la République de ne pas jouer son rôle et par conséquent, il doit partir.

Pour Mme Sy Kadiatou Sow, la jeunesse doit se lever pour défendre la patrie des mains des forces étrangères.

Soumaila Cissé a demandé que les tueries cessent dans notre pays.

Le drapeau français a été trainé au sol pendant que celui la Russie était brandi par des manifestants. Ils ont appelé la Communauté internationale à clarifier sa position

Seydou Diamoutené

22 Septembre

MaliwebPolitique
Les Associations de la société civile, Partis politiques, Syndicats et autres s’étaient donné rendez-vous à la place de l’Indépendance le vendredi dernier pour soutenir notre Armée nationale. A l’entame du meeting organisé par l’Opposition malienne, le ton a été donné par l’exécution de l’Hymne national par les militants, venus nombreux...