Une victoire apparemment   certaine au regard de ses soutiens de taille. Ils sont : ADEMA-ASMA-APR-PS Yeleen Kura-MIRIA-RDS-UMRDA-UDD et 60 autres d’avoir décidé d’être derrière IBK pour sa réélection dès le premier tour. En plus de ses soutiens, le président IBK peut compter également sur des personnes ressources qui ont créés et continuent à créer des mouvements et clubs de soutien en sa faveur. Selon des analystes, au Mali, les candidats sont en général élus par des individualités que par les partis politiques. C’est cela, l’une des forces du Président IBK.

Contrairement en 2013, le candidat Ibrahim Boubaca Keita aura pour cette élection de juillet 2018, le soutien dès le premier tour d’un parterre de partis politiques en plus de la force de son parti Rassemblement pour le Mali (RPM). A cela s’ajoute, des clubs de soutien, des associations et des mouvements qui se créent de jours en jours. Ce qui dénote qu’il ne sera pas seul à conquérir le pouvoir qu’il a dirigé pendant 5 ans. Ces partis politiques dont il s’agit vont se regrouper en coalition pour l’Alternance et le Changement. Pour formaliser cette alliance, les responsables se sont réunis au Palais de la Culture en vue d’échanger sur les défis à relever. Cette rencontre, faut-il expliquer, fait suite à une première tenue en début du mois de mai au même endroit.

En effet, les partis politiques réunis en «Ensemble pour le Mali» sous l’acronyme (EPM) ont paraphé un document avec des objectifs bien définis. Ils ont décidé de soutenir la candidature de son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta dès le 1er tour de l’élection présidentielle de 2018 en vue de sa réélection ; s’approprier, assumer et défendre le bilan du 1er mandat de SEM Ibrahim Boubacar Kéïta ; capitaliser et consolider ensemble les acquis de l’œuvre de redressement national entamée pendant la mandature 2013-2018 ; unir leurs forces pour la mise en œuvre d’un programme commun de gouvernement sur la base du socle des valeurs communes précédemment citées ; assurer aux populations les moyens de leur promotion professionnelle et sociale.

Chose qui prouve à suffisance qu’IBK est déterminé à briquer un second mandat dès le premier tour avec ses soutiens de taille.

A l’analyse, il est à noter que la division au sein du regroupement des adversaires s’arrange le camp d’IBK. Car hormis le principal artisan de l’   accord foiré de Ouaga, Tiébilé Dramé qui s’est allié au chef de file de l’opposition, les autres partis qui peuvent être considérés comme poids lourds ont fait part leur désir pour la conquête au fauteuil présidentiel de 2018.

Ce qui a poussé beaucoup d’observateurs à affirmer une victoire certaine du Président IBK dès le premier tour.

Drissa Keita

Mali Sadio

Maliwebmaliweb netPolitique
Une victoire apparemment   certaine au regard de ses soutiens de taille. Ils sont : ADEMA-ASMA-APR-PS Yeleen Kura-MIRIA-RDS-UMRDA-UDD et 60 autres d’avoir décidé d’être derrière IBK pour sa réélection dès le premier tour. En plus de ses soutiens, le président IBK peut compter également sur des personnes ressources qui ont...