Depuis quelques semaines, des prédateurs politiques, avec leurs desseins inavoués, tentent de déstabiliser la Codem. Face à cette situation, la section de Yanfolila a, lors de son assemblée générale du dimanche  dernier, non seulement dénoncé le comportement des ennemis de son parti mais aussi sollicité la candidature de son  président à l’élection présidentielle prochaine.

La Codem de Housseini Amion Guindo souffre de la trahison de ceux qui ont bénéficié de tous ses privilèges. Les raisons de cette  tentative de déstabilisation du parti sont claires, il n’a jusqu’à présent  pas affirmé son soutien à IBK. Pour la section Codem de Yanfolila, ce sont les soi-disants  collaborateurs de son parti qui tentent de le déstabiliser. « La section Codem de Yanfolila constate avec regrets et amertumes, certaines tentatives de déstabilisation du parti par les vrais faux amis », déplore le conseiller municipal, Sory Sidibé.

Pour lui, cette dernière tentative est vouée à l’échec compte tenu de l’encrage de leur patrimoine idéologique commun.

Pour sauver le parti, la section de Yanfolila demande  à chacun de jouer pleinement son rôle. « Au bureau exécutif national, elle demande   de tirer les enseignements sans complaisance de cette situation qui n’a que trop duré…. Aux militants, elle appelle à la vigilance et à la sérénité face aux ennemis du parti ».

La section de Yanfolila a réitéré sa confiance et son soutien à son président Housseini Amion Guindo  et lui demande de se porter candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

MaliwebPolitique
Depuis quelques semaines, des prédateurs politiques, avec leurs desseins inavoués, tentent de déstabiliser la Codem. Face à cette situation, la section de Yanfolila a, lors de son assemblée générale du dimanche  dernier, non seulement dénoncé le comportement des ennemis de son parti mais aussi sollicité la candidature de son ...