La tournée sous-régionale qui ont conduit le Président Bah N’Daw au Ghana, au Togo, au Sénégal et en Guinée Bissau lui a de remercier ses homologues venus au cheveu du Mali durant la crise socio-politique, et de renforcer les liens de coopération bilatérale 

Le Président de la Transition, Bah N’DAW,  a effectué une tournée régionale du jeudi 12 novembre, qui l’a conduit au Ghana, au Togo, au Sénégal et en Guinée Bissau. Il était accompagné de Zeïni MOULAYE, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, de Alhamdou AG ILYENE, Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et de ses collaborateurs.

Au Ghana, première étape de cette tournée, le Président de Transition, Bah N’DAW, a été accueilli par son homologue ghanéen SEM Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président en exercice de la CEDEAO. Cette visite est la suite de celle effectuée, le 11 octobre dernier, par le Président ghanéen qui était venu témoigner la solidarité de l’Organisation sous régionale envers le Mali et réitérer son engagement et sa disponibilité à accompagner le processus de Transition.

Au cours de son séjour à Accra, il a eu un tête-à-tête avec son homologue ghanéen, des échanges bilatéraux sur les divers domaines de coopération entre les deux pays à savoir l’Économie, le Transport, le Développement, l’Agriculture, L’Emploi, l’Énergie, l’Environnement, l’Éducation, la Santé, la Culture, le Tourisme, Sport, la Sécurité, la Justice entre autres.

Après la rencontre bilatérale, les deux personnalités ont co-animé une conférence de presse. Selon le Président Akufo-Addo, cette visite cadre parfaitement avec la volonté des pères de l’indépendance du Mali et du Ghana « qui ont bien voulu jeter les bases d’une union sacrée et tissé des liens séculaires et amicaux très profonds entre les deux pays. C’est à nous, vous et moi, d’écrire cette nouvelle page de cette longue et très riche », a déclaré le N°1 ghanéen.

En retour, le Président N’DAW a salué les efforts et les moyens déployés par le Président en exercice de la CEDEAO pour la résolution de la crise malienne. « A plus d’un titre, cette démarche devait être faite. Cette première visite exclusivement dédiée au Ghana qui a une grande culture panafricaniste revêt tout son sens. Le Président AKUFO-ADDO a mis la méthode qu’il faut parce qu’il s’agit d’un peuple et non des individus. Nous le remercions infiniment », a déclaré le Président N’Daw. Qui a saisi l’occasion pour remercier également toutes les parties qui se sont impliquées dans la crise malienne tout en espérant sur l’accompagnement du Ghana et de la CEDEAO pour la suite de processus de Transition.

« Nous sommes en bonne voie pour une bonne réconciliation, en témoigne la représentativité des mouvements signataires dans le Gouvernement », a affirmé le Chef de l’Etat malien s’agissant de la stabilité du pays. Cette bonne voie est perceptible du point de vue socio-politique du pays, car selon le Chef de l’Etat le processus de mise en place du Conseil National de la Transition sera bientôt bouclé, et l’ancien Président Ibrahim Boubacar KEITA est rentré en toute sainteté.

 

Après le déjeuner que lui a offert son homologue, le Président de la Transition, SEM Bah N’DAW, Chef de l’État a signé le Livre d’Or du Ghana avant de quitter le Palais présidentiel «Jubilee House ».

Accueil chaleureux

Au Ghana, les Maliens, en particulier les jeunes étudiants, se sont fortement mobilisés pour réserver un accueil chaleureux au Président. Ainsi M. Abdoul Kader TOURE, Ambassadeur du Mali au Ghana, a salué l’exemplarité de ses compatriotes et la cohésion qui existe au sein de cette communauté malienne.

Le Président du Conseil de Base des Maliens du Ghana, Mohamed Hamidou MAIGA, a félicité le Président Bah N’Daw pour la confiance placée en sa personne pour conduire la Transition. Monsieur MAIGA a réaffirmé le soutien et la disponibilité des Maliens au Ghana à accompagner les autorités de la Transition. Il a aussi plaidé pour des élections transparentes, libres et apaisées afin de ramener la stabilité au Mali.

Prenant la parole, le Président Bah N’Daw s’est dit fier et heureux d’entendre son homologue ghanéen affirmer que les Maliens établis au Ghana sont parmi les communautés les plus respectées dans son pays. D’où sa joie de cette belle image véhiculée par ses compatriotes avant de les exhorter à continuer à respecter les lois et règlements de leur pays d’accueil.

Le Chef de l’État a également rassuré ses compatriotes que leurs préoccupations ont été bien notées tout en leur rappelant que la Transition ne peut pas prendre en charge tous les problèmes. Il a aussi tenu à rappeler que les grandes missions s’articulent autour de la restauration de la Sécurité, la lutte contre la corruption et l’impunité, le retour de la Paix au nord et au centre du pays et l’élection d’un Président de la République proprement et indiscutablement.

Etape du Togo

La Sécurité est l’une des missions principales assignées aux autorités de la Transition. C’est fort de cela que le Chef de l’État a choisi d’effectuer une visite de travail au Togo, premier pays ayant envoyé un contingent au Mali, dans le cadre de la MINUSMA. Le Président Bah N’DAW et sa délégation ont visité le Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP) de Lomé en compagnie de son homologue togolais, SEM Faure GNASSINGBE. Sur place, les deux Présidents ont assisté à l’exécution des hymnes nationaux et à la revue des troupes. Une visite guidée qui a permis au Chef Suprême des Armées maliennes de s’imprégner de la participation des opérations de maintien au Mali, en Afrique et dans le monde.

Le CEOMP, créé en 2008, a pour mission de préparer les contingents togolais avant leur déploiement dans les Opérations de Maintien de la Paix. En permanence, 1400 soldats togolais servent sous le casque bleu de l’ONU à la Mission des Nations au Mali et à celle au Darfour principalement. Ce centre qui ambitionne de devenir un centre d’excellence sous-régional, a formé 24 140 soldats togolais déployés un peu partout pour les Opérations de Maintien de la Paix.

 

Après la visite guidée du Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP) de Lomé, le Président togolais, SEM Faure GNASSINGBE et son hôte ont eu un tête-à-tête au Palais présidentiel de Lomé II. Les échanges bilatéraux se sont poursuivis avec les deux délégations malienne et togolaise, sur la coopération bilatérale et les voies et moyens pour renforcer davantage l’axe Bamako-Lomé.

Etape du Sénégal

A Dakar, le Président Macky Sall a renouvelé renouveler ses félicitations à son homologue N’Daw pour sa désignation à la tête de la Transition. « Ce pays est le vôtre. Nos pays sont les mêmes parce qu’ils ont la même devise. Je suis sûr que la mission est à votre portée », a témoigné le Sénégalais.

Sur la coopération bilatérale, le Président Macky Sall a évoqué les difficultés de faire aboutir le chemin de fer et la nécessité de relancer ce projet. « Tout le fret, c’est par la route qui est dégradée par les gros porteurs. Déjà, j’ai instruit au Gouvernement sénégalais de commencer la rénovation du Chemin de fer jusqu’à Tambacounda », a-t-il indiqué. Des projets d’ouvrage commun dont l’OMVS qu’il faut renforcer davantage ont aussi été discutés par les deux chefs d’Etat. Sans oublier le rôle du Sénégal au sein de la MINUSMA.

 

« Une identité parfaite de vue », a salué le Président Bah N’Daw. Les échanges bilatéraux se sont poursuivis autour d’un dîner officiel offert par le Président sénégalais invité à se rendre au  Mali. « Dieredieuf… Dieredieuf pour hier, aujourd’hui et demain… Parce que le Sénégal a été là pour le Mali hier, il est là aujourd’hui et il sera là toujours », s’est réjoui le Président N’Daw.

Étape de la  Guinée Bissau !

Le Chef de l’Etat, Bah N’DAW et son homologue bissau-guinéen, Umaro Sissoco EMBALO ont pris part à l’Acte solennel de la Journée des Forces Armées bissau-guinéennes, célébrée chaque 16 novembre.  Ils ont successivement déposé des gerbes de fleurs sur le cercueil de l’ancien Président Nino VIEIRA et lui ont rendu hommage.

Après la cérémonie, les deux Chefs d’État se sont rendus au Palais présidentiel pour un entretien, élargie aux deux délégations à l’issue duquel ils se sont adressés à la presse. Le Chef de l’Etat N’Daw a manifesté toute sa reconnaissance à son homologue pour l’accueil chaleureux, mais aussi pour avoir été le seul Chef d’Etat à se rendre à son investiture, le 25 septembre dernier. « J’en ai saisi la portée. Son engagement à mes côtés dès le départ m’a été d’une grande aide. Il était de mon devoir de venir le remercier », a déclaré le Chef de l’Etat malien.

Cyril Adohoun

avec la Présidence

Source: L’Observatoire

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
La tournée sous-régionale qui ont conduit le Président Bah N’Daw au Ghana, au Togo, au Sénégal et en Guinée Bissau lui a de remercier ses homologues venus au cheveu du Mali durant la crise socio-politique, et de renforcer les liens de coopération bilatérale  Le Président de la Transition, Bah N’DAW, ...