«Notre attachement à tous, c’est de faire en sorte que la Transition se déroule conformément à l’agenda qui a été retenu. Et nous, en tant que parti politique stratégiquement, notre tâche principale, c’est de nous organiser, nous préparer pour les élections à venir».

Ces propos ont été tenus, samedi dernier, par l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga lors d’une journée de réflexion et d’échanges, organisée par les jeunes du Mouvement national du parti Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (MNJ/ASMA-CFP). L’événement qui s’est déroulé au siège national à N’Tomikorobougou, a enregistré la présence du président des jeunes, Abidina Karembé, le vice-président, Fassoun Bagayoko et plusieurs invités.

Cette journée a réuni tous les membres du bureau de la jeunesse, pour échanger, discuter et sortir des stratégies en vue d’insufler un nouvel élan au parti. Ainsi, les jeunes militants, venus de nombreuses localités, ont exposé les réalités du mouvement et ils se sont retrouvés avec quelques forces et faiblesses.

Après une journée de réflexion et d’échanges à travers les ateliers de groupes, Fassoun Bagayoko, qui a dirigé la commission scientifique, dira qu’ils ont été très longtemps dans le pouvoir des autres et qu’il est temps pour eux d’aller conquérir le pouvoir et de le gérer au profit du Mali.

Pour être prêt à ce combat, a indiqué le vice-président, «il était important pour nous d’évaluer notre mouvement et proposer des actions que nous pensons être des actions prioritaires pour 2021». L’objectif visé étant d’assurer au parti ASMA une place parmi les trois premières forces politiques du Mali, au sortir des prochaines élections générales.

Au cours de la rencontre, un plan d’actions a été proposé pour 2021 et s’articule autour de trois priorités : « Contribuer à la croissance et au développement du parti ASMA-CFP », « Investir dans la jeunesse à travers sa formation » et « travailler à l’autonomisation des jeunes du parti ».

Prenant la parole, le président du parti, Soumeylou Boubèye Maïga, a assuré que l’ensemble des résolutions et conclusions issues de cette journée de réflexion seront examinées pour voir comment mettre en œuvre chacun des points.
«Nous souhaitons que les jeunes et femmes soient massivement présents sur nos futures listes pour les différentes élections», a déclaré l’ancien Premier ministre qui s’est également prononcé sur la composition du Conseil national de transition (CNT). «Par rapport au CNT, tous ceux qui vont déposer leurs dossiers et qui seront retenus nous les soutiendrons. Mais même si aucun de nos membres n’est retenu, nous soutiendrons le CNT», a-t-il précisé.

Auparavant, Soumeylou Boubèye Maïga a fait savoir que la seule manière de diriger l’État dans la durée, c’est de passer par les élections. D’où l’engagement de son parti à soutenir le processus en cours qui doit aboutir à des élections crédibles, auxquelles l’ASMA prendra part. L’ancien Premier ministre a exhorté les jeunes à préparer ces échéances, tout en leur faisant remarquer que le pays est confronté à beaucoup de défis et que «chaque fois qu’il y a des crises intermédiaires avant la fin de la Transition, cela ne fera que compliquer la situation».

Plus que jamais déterminés, les jeunes entendent intensifier, pendant les trois mois à venir, l’implantation du parti sur toute l’étendue du territoire national. À cet effet, Abidina Karembé, le président des jeunes, a indiqué que les stratégies dégagées lors de cette journée seront mises en place. Et d’espérer que l’accompagnement du bureau national ne fera pas défaut.
Cette journée a été également marquée par la remise d’un chèque de 500.000 Fcfa au président des jeunes par le représentant de l’opérateur économique Amadou Sanogo.

Souleymane SIDIBÉ

Source: L’Essor

MaliwebPolitique
«Notre attachement à tous, c’est de faire en sorte que la Transition se déroule conformément à l’agenda qui a été retenu. Et nous, en tant que parti politique stratégiquement, notre tâche principale, c’est de nous organiser, nous préparer pour les élections à venir». Ces propos ont été tenus, samedi dernier,...