Les actes posés par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga  ne semblent pas plaire à ses anciens compagnons du M5-RFP. Au moment où un sursaut national est lancé pour défendre les autorités de la transition car l’avenir du Mali se joue, les hommes politiques du M5-RFP saisissent cette occasion pour régler leur compte avec le PM. Toute chose qui pourrait mettre en péril la réussite de la transition.

Dans un communiqué  daté du 7 janvier 2022, certains membres du M5-RFP fustigent la gestion de Choguel Kokalla Maïga. Selon eux, après 7 mois de gestion par le gouvernement dirigé par Choguel K. Maïga, président du Comité stratégique du M5-RFP, il existe peu d’indices visibles permettant de croire que le pays est solidement engagé sur la voie de l’atteinte de leur objectif commun qu’est la refondation de la gouvernance du pays.

En plus, nombreux sont nos compatriotes qui sont inquiets aujourd’hui quant aux suites que pourrait avoir la décision de prolongation de la transition par les autorités, à en croire le communiqué. Pourtant la sortie inédite des Maliens le vendredi dernier prouve le contraire de cette information des membres du M5- RFP. Beaucoup de Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur approuvent la décision des autorités de la transition. Pour certains Maliens, ce communiqué du M5-RFP est de nature comparable à un règlement de compte. Est-ce difficile de le dire ? Ce qui est sûr, c’est que l’heure n’est pas au règlement de compte car le Mali est engagé dans un processus qui demande une union sacrée de tous les Maliens.

Après avoir sauvé le pays, les règlements de compte pouvaient s’en suivre. Sont-ils au service de la Cedeao car certains partis politiques sont taxés  d’être à la solde de la Communauté internationale. Ce qui est sûr, c’est qu’ils laisse entendre qu’ils ne sont pas d’avis avec la prolongation de la transition et Choguel est jugé d’avoir mis en place les projets de société de son propre parti alors que sa gestion devrait être faite en tenant compte de l’homogénéité des partis politiques du M5-RFP.

Par conséquent, les signataires de ce communiqué veulent une réunion au sein du M5-RFP. Est-ce pour  la Primature ou par ce qu’ils veulent à leur tour saisir la situation actuelle pour réclamer la primature ? Le temps, meilleur juge, nous en dira. Mais attendant, tous les Maliens de quelque bord politique que ce soit, en toute responsabilité, doivent soutenir les efforts des autorités.

Bissidi SIMPARA

Source: L’Alerte

 

Maliwebmaliweb netPolitique
Les actes posés par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga  ne semblent pas plaire à ses anciens compagnons du M5-RFP. Au moment où un sursaut national est lancé pour défendre les autorités de la transition car l’avenir du Mali se joue, les hommes politiques du M5-RFP saisissent cette occasion...