Le dernier né des partis politiques prend ses quartiers à Faladié-Est, près des 1008-logements.

 

L’Appui Citoyen pour la Réussite de la Transition (ACRT parti Faso Ka Wele) a désormais son siège. Un bâtiment flambant neuf, situé à Faladié-Est, à côté des 1008 logements, offert et équipé par son président Issa Kaou Djim. La cérémonie d’inauguration a eu lieu le samedi 17 juillet, en présence de ses militants et d’invités de la société civile, en l’occurrence Pr. Clément Dembélé et Adama Diarra dit Ben le Cerveau.

Après l’obtention de son récépissé en juin dernier, sa transformation en parti politique, le 19 juin 2021 au CICB suivie de la mise en place de son bureau et sa rentrée politique prévue en décembre prochain, l’ACRT tisse petit à petit son nid sur l’échiquier politique.

En plus d’être un soutien politique et populaire à la transition, à travers son Président, le colonel Assimi Goïta, l’ACRT parti Faso Ka Wele a fait le choix de venir sur le terrain politique. Il est l’émanation de plusieurs mouvements, groupements d’associations et de partis politiques. La conviction de son président Issa Kaou Djim est de s’affirmer et d’éviter la duplicité. Il a invité tous ceux qui mélangent religion et politique à s’affirmer et travailler à visage découvert.

Soya Djigué, le Secrétaire général de l’ARCT, a levé le voile sur l’orientation de leur parti dont selon lui, « le rôle essentiel est désormais la conquête et l’exercice du pouvoir pour le bien-être des populations ».

Le Mali, aux dires de M. Djigué, est parmi les 10 pays les plus pauvres au monde classé 185è sur 189 pays concernés par le classement du rapport IDH du Pnud 2020. Soya Djigué estime que « cette position est révoltante malgré nos ressources humaines et naturelles, démontre de façon factuelle que ceux qui ont géré le pays se sont disqualifiés et leur responsabilité doit être engagée. Ils ont détourné en moyenne 1000 milliards de F CFA par an ces dernières années. Ces dizaines de milliers de milliards détournés auraient pu servir et auraient dû servir à investir dans les services sociaux de base que sont l’éducation, la santé, les routes, l’eau et l’électricité, l’assainissement et les initiatives d’appui à la création d’emploi ».

Le Secrétaire général a décliné l’ambition de l’ACRT Faso Ka Wele qui est “de transformer le Malien en moins d’une génération. Ce combat que nous  souhaitons incarner, est un combat difficile mais un combat nécessaire et noble ». Il étaie ses propos par cette citation de Nelson Mandela qui écrit à sa femme Winnie Mandela en 1969, quelques jours après l’arrestation de cette militante anti-apartheid, « l’honneur appartient à ceux qui jamais ne s’éloignent de la vérité, même dans l’obscurité et la difficulté, ceux qui essaient toujours et ne laissent pas décourager par les insultes, l’humiliation et même la défaite ».

Les différentes interventions ont été suivies de la coupure symbolique du ruban faite par Issa Kaou Djim, le président de l’ACRT et la visite guidée des locaux.

 

Abdrahamane Dicko

Source : Mali Tribune

MaliwebPolitique
Le dernier né des partis politiques prend ses quartiers à Faladié-Est, près des 1008-logements.   L’Appui Citoyen pour la Réussite de la Transition (ACRT parti Faso Ka Wele) a désormais son siège. Un bâtiment flambant neuf, situé à Faladié-Est, à côté des 1008 logements, offert et équipé par son président Issa...