Fin de suspens ! Le principal parti d’opposition malienne, l’Union pour la République et la Démocratie (URD), ne participera pas au gouvernement de large ouverture qui sera formé cette semaine. Il préfère rester dans l’opposition et continuer à jouer son rôle régalien de veille à la bonne marche de la bonne gouvernance, de la démocratie en un mot. De ce fait, le parti prendra part au dialogue national inclusif souligné comme nécessité absolue pour la sortie de crise et aussi la colonne vertébrale de l’accord politique entre formations politiques, société civile… qui aboutira à la formation du gouvernement de large ouverture.

La décision historique, le parti de Soumaila Cissé l’a déjà prise. À la grande surprise de ceux qui étaient impatients de le clasher pour avoir participé à ce qu’ils qualifient « du partage de gâteaux », le parti de la poignée de main décide de ne pas entrer dans le gouvernement de large ouverture dirigé par Dr Boubou Cissé. Il promet de jouer son rôle, de participer à la réussite du dialogue politique inclusif étant dans l’opposition démocratique et républicaine.

Joint par nos soins, un responsable proche du président de l’URD clarifie la position de leur parti sur le gouvernement de largement ouverture. À ses dires, l’URD de Soumaila Cissé ne participera pas à ce futur gouvernement de Boubou Cissé. Le parti va, selon lui, contribuer au développement du Mali, participer à la réussite du dialogue politique inclusif qui aboutira à une feuille de route permettant de résoudre tous les maux via des reformes.

Par ailleurs, notre interlocuteur précis qu’au sein du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), le choix d’entrer ou non à ce gouvernement de large ouverture est donné aux différents partis politiques et associations. La même source indique que même la signature de l’accord politique n’engage pas tous les partis membres du FSD, mais les partants pour le gouvernement de large ouverture prochain. Donc selon lui, tous les partis membres du FSD qui entreront dans le gouvernement sont à leurs propres noms, pas le FSD qui a donné le libre choix à tous.

Ce qui est clair comme l’eau de roche, il n’y aura pas un représentant de l’URD dans le gouvernement de Dr Boubou Cissé.

En plus de l’URD, le CNID Faso Yiriwaton ne participera pas à ce gouvernement .Joint par nos soins, son président, Me Mountaga Tall, déclare : « Non, nous, nous ne participerons pas à ce gouvernement ».

Par ailleurs, il nous est revenu que l’accord politique proposé par le FSD et la COFOP devrait être signé hier vers 17 heures ou aujourd’hui à 10 heures entre l’EPM, le FSD, la COFOP et le Premier ministre. Les questions de quotas seront probablement soulevées lors de cette signature.

Boureima Guindo

 

Source: lepays

MaliwebmaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitiqueMountaga Tall
Fin de suspens ! Le principal parti d’opposition malienne, l’Union pour la République et la Démocratie (URD), ne participera pas au gouvernement de large ouverture qui sera formé cette semaine. Il préfère rester dans l’opposition et continuer à jouer son rôle régalien de veille à la bonne marche de la...