Le président par intérim de l’Union pour la République et la Démocratie « URD », Professeur Salikou Sanogo était accompagné avec ses militants pour présenter les traditionnels meilleurs vœux du parti à la presse. Il reconnait que l’année 2021 a été particulièrement difficile pour les journalistes. Selon l’ONG « Reporters sans Frontière » 46 journalistes et collaborateurs ont été tués.

Pour le professeur Sanogo, même si ce chiffre est à la baisse, car il faut remonter à l’année 2003 pour retrouver un nombre de tués inférieur à 50 journalistes. Il rejette que « c’est inadmissible et révoltant ».
À mi-décembre 2021, RSF recense 488 journalistes et collaborateurs de médias derrière les barreaux du fait de leur profession, ce qui représente une augmentation de 20% en un an. « Ce chiffre est en hausse est inquiétant et requiert une reprise de conscience réelle à tous les niveaux de la nécessité de mieux protéger les journalistes », défend le président Sanogo. Et de rappeler que l’URD est disposée à approfondir et à appliquer toutes les initiatives visant à protéger les journalistes contre ces exactions indignes de leur époque.
Par ailleurs, la situation des journalistes demeure encore inquiétante à travers le monde. De la 108ème place 2020 selon le classement publié en 2021, le Mali est passé à la 99ème place, une amélioration notable suite à la baisse des exactions au Mali selon RSF. Les difficultés qui caractérise notre métier de journalisme est donc réelle et les obstacles sont visibles. Pour le professeur Sanogo, il leur faut une presse de qualité, disponible de moyens adéquats et de personnels bien formés, gage de saine information.
Aussi, il ajoute également que l’année 2021 a été difficile et meurtrière. Plusieurs personnes civiles et militaires, maliennes et étrangères ont perdu la vie au cours de divers incidents armés. Pour les partisans de l’URD, l’année 2021 s’achève sur une note d’espoir à travers les brillantes conclusions issue des assises nationales de la refondation.
Ainsi, c’était l’occasion pour le président par intérim de féliciter le président de la transition et le premier ministre et l’ensemble du gouvernement pour la réussite des ANR, encourager les forces armées et de sécurité pour leur détermination de lutter contre les force du mal. C’était sur ce mot que le président par intérim de l’URD à renouveler tous ses vœux de bonne et heureuse année.

Kossa Maïga

Source: Canard déchainé

MaliwebPolitique
Le président par intérim de l’Union pour la République et la Démocratie « URD », Professeur Salikou Sanogo était accompagné avec ses militants pour présenter les traditionnels meilleurs vœux du parti à la presse. Il reconnait que l’année 2021 a été particulièrement difficile pour les journalistes. Selon l’ONG «...