Le président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience hier à la présidence de Faso le ministre malien de la Défense et des anciens Combattants, le colonel Sadio Camara, afin que les deux pays trouvent une solution idoine au terrorisme.   

 

Le Sahel, particulièrement le Burkina Faso et le Mali, souffre énormément à cause de l’insécurité due au terrorisme. Les deux pays veulent mutualiser les liens pour traquer les terroristes, raison pour laquelle le ministre de la Défense et des anciens Combattants a séjourné hier à Ouagadougou, porteur d’un message au nom  du président de la transition du Mali, le colonel Assimi Goïta. Actuellement, les deux pays ont le même objectif qui est de mettre fin à l’insécurité grandissante au  Sahel. Pour Sadio Camara ,à sa sortie d’audience avec le président burkinabè, les échanges ont essentiellement porté sur la situation sécuritaire de la région et la coopération bilatérale entre le Mali et le Burkina Faso. ‘’ Dans les mois à venir, la mutualisation des efforts va se renforcer davantage dans le combat contre l’insécurité, car le défi auquel les deux  pays sont confrontés est commun et la réponse doit être globale.

L’insécurité continue à freiner le développement des deux pays. Comme les deux pays sont frontaliers, s’ils se donnent la main contre l’ennemi commun, celui-ci aura peur. Le peuple malien et celui du Burkina Faso ont assez souffert et il est temps qu’ils se donnent la main pour résoudre ce  problème définitivement, sinon la mise en place du G5-Sahel n’a pas porté assez de fruits dans la région parce que le sang des paisibles citoyens du Burkina Faso et du Mali coule toujours. Si les deux pays renforcent leurs liens, c’est fort probable que l’insécurité tendra vers sa fin. Le Mali et le Burkina Faso sont liés, donc ensemble les lignes bougeront sûrement.

Le ministre de la Défense et des anciens Combattants a rappelé que les peuples maliens et Burkinabès sont unis par l’histoire et la géographie. ‘’ Ils se battent au quotidien contre l’ennemi commun qu’est le terrorisme. Il faut donc trouver une solution à ce problème qui a trop fait souffrir nos braves populations’’, a-t-il prononcé et signalé que les présidents Kaboré et Goïta partagent la même vision dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

D Sanogo

Source : LE COMBAT

MaliwebPolitique
Le président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience hier à la présidence de Faso le ministre malien de la Défense et des anciens Combattants, le colonel Sadio Camara, afin que les deux pays trouvent une solution idoine au terrorisme.      Le Sahel,...