Le commissariat de police du 3ème arrondissement a été saisi, le 30 août dernier, par Zheng Bing un ressortissant de la République populaire de Chine, pour un vol de 9 000 téléphones portables dans son magasin dont la valeur est estimé à plus de 27 millions de FCFA. Aussitôt saisi, le commissaire divisionnaire Moussoudou Arby a mis en place une équipe de choc pour retrouver les bandits. Cette équipe conduite par l’inspecteur Niangaly a permis de mettre la main sur trois des quatre malfrats.telephone portable orange malitel ikatel gsm

Il s’agit du gardien des lieux où le vol a été commis, Amadou Doumbia, Bourama Siré Balayira et Koni Diarra. Quant au 4ème suspect, il est encore dans la nature. Mais les limiers assurent que sa fuite sera de courte durée. Aux dires du commissaire divisionnaire, Moussoudou Arby en charge du 3ème arrondissement, son service qui a été saisi par le chinois, Zheng Bing Huang accompagné de son magasinier, Zheng Al hna, pour le vol de 9 000 téléphones portables a diligenté une enquête. Elle a permis de mettre la main sur Amadou Doumbia le gardien du magasin. Malgré ses tentatives de nier les faits, Amadou Doumbia n’a pas pu apporter des éclaircissements aux questions posées par les policiers. Il a fini par dénoncer ses autres complices qui sont Bourama Siré et Koni Diarra qui était chargé d’écouler les marchandises. Il a déclaré qu’avec sa complicité, plusieurs vols ont été commis dans le magasin dont il a la sécurité en charge.En outre, il a affirmé aux policiers qu’il ignore l’identité réelle de son complice qui est en fuite. Avec celui-ci qui est aussi son voisin de quartier, dit-il, ils ont soustrait 100 téléphones au lieu de 9 000 comme l’a affirmé le propriétaire du magasin.

Quant au commerçant, Bourama Sire, il a été appréhendé sur son lieu de travail. Il a reconnu avoir reçu d’importantes quantités de téléphones des mains de Amadou Doumbia sans connaître le nombre exact. Le commerçant a affirmé avoir écoulé une bonne partie de ce produit à la foire de Banamba et devant la porte de Malitel au centre ville de Bamako.

C’est sur ce lieu que les hommes du commissaire Moussoudou Arby se sont rendus pour interroger Koni Diarra. Celui-ci aussi a reconnu avoir acheté 60 portables sans connaitre leur provenance au prix de 3000 F CFA l’unité.

Au commissariat, les recherches se poursuivent en vue de mettre la main sur le nommé Vieux en fuite.

Cléophas Tyénou

Source: L’Indépendant